Mylène Demongeot pas tendre envers son défunt mari, Marc Simenon

Mylène Demongeot pas tendre envers son défunt mari, Marc Simenon
Mylène Demongeot à l'avant-première du film "Vive la crise !" au cinéma Max Linder à Paris, le 2 mai 2017.

Invitée dans L'Heure des pros, sur CNews, vendredi 12 juin 2020, Mylène Demongeot a fait de rares confidences sur son mari, Marc Simenon, décédé en 1999.

Face à Pascal Praud, Mylène Demongeot a indiqué qu'elle n'avait jamais eu de "pygmalion" pour l'aider dans sa carrière, contrairement à d'autres comédiennes. "Ce n'est pas évident ! J'ai beaucoup de copines qui ont eu la chance de tomber amoureuse de personnes qui pouvaient être utiles", a-t-elle déclaré, faisant référence au couple qu'elle formait avec Marc Simenon, réalisateur décédé en 1999 des suites d'une mauvaise chute dans un escalier.

"Il n'avait pas une véritable ambition"

Alors que Pascal Praud lui faisait remarquer qu'elle et son époux formaient alors "le plus beau couple de Paris", la comédienne, qui jouera prochainement avec Kev Adams et Gérard Depardieu, a souligné : "Peut-être. On était très heureux, en tout cas jusqu'à l'alcoolisme de mon chéri. Mais on a quand même eu des grandes grandes années !" Puis, elle a expliqué qu'elle avait fait des pieds et des mains pour que Marc Simenon connaisse une meilleure carrière : "J'ai essayé d'être son pygmalion. J'ai essayé de le faire bosser, de lui faire faire des films. J'ai essayé de faire qu'il devienne quelqu'un. Mais finalement, il n'avait pas une véritable ambition, il préférait s'amuser à Porquerolles et faire du bateau avec ses copains."

Et l'actrice d'ajouter : "Moi j'ai été déçue parce que je voulais qu'il connaisse un petit peu la gloire et le succès que j'avais eus, en disant ça lui fera du bien, comme ça il n'y aura pas de dysfonctionnements dans le couple. Il n'y aura pas quelqu'un qui est célèbre et quelqu'un qui ne l'est pas." Des arguments que Marc Simenon n'a pas voulu écouter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.