Muriel Robin : sa dépression après la mort de sa mère

Muriel Robin : sa dépression après la mort de sa mère
Muriel Robin lors de la 12e Édition des Globes de Cristal 2018 au LIDO à Paris, le 12 février 2018.

Invitée sur le plateau de Vivement dimanche le 9 décembre 2018, Muriel Robin est revenue sur cette période sombre de sa vie où elle a perdu sa maman. Une descente aux enfers durant laquelle la comédienne, alors noyée dans l'alcool, aurait tenté de mettre fin à ses jours.

Face à Michel Drucker ce 9 décembre, Muriel Robin s'est confiée sans détours sur les drames qui ont ponctué sa vie. Installée sur l'iconique canapé rouge de l'émission, la comédienne a évoqué avec humour et émotion la maladie d'Alzheimer dont était atteinte sa mère, mais aussi son désespoir après le décès de celle-ci.

"Je voulais mourir avec elle, parce que c'est ma mère quoi..."

L'humoriste s'est rappelée, amusée, d'une fois où sa mère lui avait demandé d'appeler son père, décédé quatre ans plus tôt, pour le dîner. "Il faut manger avant que les Allemands arrivent", lui avait-elle alors dit. "Quand tu le vis, tu sais que tu vas en rire à un moment", a expliqué l'interprète de Jacqueline Sauvage à Michel Drucker.

Cependant, après le décès de sa maman, en 2003, Muriel Robin tombe dans la dépression et se réfugie dans l'alcool. "Je suis restée un an à Saint-Étienne avec elle pendant sa maladie, je n'ai plus bougé. Et je vois tout ce qu'on a raté dans notre relation. Je bois beaucoup. Je bois un litre de champagne le soir parce que sinon je ne sais pas comment je vais tenir", a rapporté la comédienne sur cette sombre période, ajoutant qu'elle avait même tenté de mettre fin à ses jours.

"Je voulais mourir avec elle, parce que c'est ma mère quoi...", a-t-elle confié, bouleversée, avant d'ajouter avec dérision : "Mais bon ça n'a pas marché le suicide. Normalement quand je fais un truc ça marche bien mais là..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.