Muriel Robin à Jean-Marie Bigard : "Nous ne sommes pas du tout des amis"

Muriel Robin à Jean-Marie Bigard : "Nous ne sommes pas du tout des amis"
Muriel Robin à la projection du téléfilm "Jacqueline Sauvage : C'était lui ou moi" au festival international du film de La Rochelle, le 13 septembre 2018.

Aurélie Ngambi

Avec sa blague sur le viol, Jean-Marie Bigard s'est mis à dos Muriel Robin. Dans une lettre ouverte, la comédienne défend fermement sa position, quitte à rétablir quelques vérités...

Lors de son passage dans l'émission Touche pas à mon Poste le 5 mars 2019, Jean-Marie Bigard a évoqué sa relation désormais très tendue avec Muriel Robin, une "amie de trente-trois ans" selon lui. Une déclaration démentie par la principale concernée, qui a tenu à lui répondre dans une lettre publiée sur son site internet. "Jean-Marie ment quand il dit que nous sommes amis. (...) Nous ne sommes pas du tout des 'amis', c'est faux, donc je ne le 'trahis' nullement. Cette nuance me semble importante", précise-t-elle.

Muriel Robin, engagée contre les violences faites aux femmes

Dans la foulée, Muriel Robin explique qu'elle ne pouvait pas réagir autrement au vu de ses responsabilités et de ses engagements auprès des femmes victimes de violences. "Étant très engagée auprès des femmes battues et violées, et recevant quotidiennement des témoignages de ces violences, je pense qu'on peut comprendre que, vis à vis de ces victimes, mon devoir était de signer une pétition qui dit qu'on ne peut pas rire du viol. Je l'assume donc totalement", confie-t-elle.

À la fin de sa lettre, Muriel Robin tempère tout de même son discours, en regrettant les lourdes répercussions de ce scandale pour son collègue. "Voir pleurer Jean-Marie me touche car l'annulation de ces spectacles est grave et triste pour lui et son équipe", déplore-t-elle avant de conclure : "Il aurait été tellement simple qu'il reconnaisse qu'il avait pu blesser et qu'il s'excuse. Au lieu de ça, il a choisi de défendre sa blague... C'est dommage ! Pardon mais je ne peux pas être de son côté..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.