Monica Bellucci, indignée : "Le viol n'a rien à voir avec le sexe"

Monica Bellucci, indignée : "Le viol n'a rien à voir avec le sexe"
Monica Bellucci lors de la 10e Cérémonie des Magritte du Cinéma au Square, à Bruxelles en Belgique, 1er février 2020.

Lors d'une récente interview accordée au Journal Du Dimanche (JDD), Monica Bellucci s'est fermement positionnée sur des sujets de société touchant de nombreuses femmes : violences, harcèlement, consentement sexuel, viol... L'actrice n'a pas mâché ses mots.

Interviewée par le JDD, samedi 22 août 2020, Monica Bellucci s'est confiée sans détour sur son rapport aux hommes, mais également sur son engagement infaillible pour la cause féministe. À cette occasion, la belle Italienne - qui soufflera sa 56e bougie le 30 septembre prochain -, est revenue sur le film "Irréversible ", dans lequel le personnage qu'elle interprète est victime de viol.

"C'est sans doute le rôle le plus difficile que j'aie joué. À la fois poétique et terrible, le récit révèle la beauté et la monstruosité de l'être humain (...) il met en lumière les hommes sous leur plus mauvais jour et montre de quoi ils sont ­capables", a-t-elle d'abord expliqué.

"J'ai eu beaucoup de chance"

Et l'ex-épouse de Vincent Cassel de poursuivre sur le viol : "On connaît tous quelqu'un qui en a fait l'expérience. Les codes ont changé, les femmes parlent plus librement et on les écoute. On a conscience que ce type d'abus peut frapper n'importe qui, personne n'est à l'abri. Ça arrive aux hommes aussi. On peut bien vivre sa féminité sans pour autant vouloir provoquer. Le viol n'a rien à voir avec le sexe, c'est une question de pouvoir. Il faut savoir se protéger."

Dans la foulée, l'ancienne top model internationale a ensuite confronté ce terrible constat avec son propre rapport aux hommes. "Dans la vie, j'ai eu beaucoup de chance (...) Je me suis retrouvée dans des situations gênantes mais que j'étais toujours en mesure de gérer. Les hommes m'ont plus protégée qu'attaquée. Parfois, ça peut être très compliqué de se défendre. Le taux de féminicides cette année, aggravé par le confinement, est tragique", a-t-elle fini par déplorer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.