Miss France : Sylvie Tellier explique les abandons de certaines candidates

Miss France : Sylvie Tellier explique les abandons de certaines candidates
Sylvie Tellier à la soirée de lancement du livre "Toujours y croire" d'Iris Mittenaere à l'hôtel Vernet à Paris, le 6 novembre 2018.

Dans les pages du Parisien, la directrice de l'Organisation Miss France a évoqué ces candidates qui jettent l'éponge avant la soirée de sacre.

Sylvie Tellier est revenue, dans l'édition du 12 décembre du Parisien, sur ces prétendantes au titre de Miss France qui abandonnent l'aventure en cours de route et qui sont plus nombreuses qu'on ne l'imagine. "Cela fait treize ans que je suis là et c'est déjà arrivé pas mal de fois", commence l'ancienne Miss 2002. Et de continuer : "Elles peuvent nous dire, j'ai adoré passer ce mois avec vous, mais je ne le sens pas. L'année dernière, une Miss était très amoureuse de son petit copain et il lui avait promis de la demander en mariage à son retour de Miss France. Du coup, elle ne se sentait plus... Bref au final, elle ne s'est pas mariée... Est-ce que cela n'était pas une façon de lui dire reviens à la maison ?"

"Je trouve cela courageux"

Sylvie Tellier confie : "Je trouve cela courageux de dire que l'on n'a pas envie, car potentiellement, elle pourrait prendre la place d'une fille extrêmement motivée." Elle cite alors l'exemple de Miss Provence, qui a "rendu son écharpe avant le voyage, car elle avait décroché un contrat de mannequinat à Bali".

Et de conclure : "Attention, je leur répète que si elles gagnent, elles mettent leur vie professionnelle entre parenthèses pendant un an et parfois, elles le comprennent au moment de ce grand oral. Miss France, c'est tous les jours, un travail très prenant et à temps plein." Un travail auquel Maëva Coucke, après un an de règne, cédera sa place samedi 15 décembre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.