Miss France : retour sur les plus grosses polémiques du concours

Miss France : retour sur les plus grosses polémiques du concours
Rachel Legrain-Trapani, Valérie Bègue et Geneviève de Fontenay après l'élection de Miss France 2008 à Dunkerque, le 8 décembre 2007.

Émilie Nougué

Le concours Miss France a régulièrement été émaillé de polémiques. Alors que l'élection de celle qui représentera la France durant toute l'année 2019 se déroulera samedi 15 décembre 2018 à Lille, retour sur 3 scandales qui ont marqué les esprits.

Les clichés sensuels de Valérie Bègue

Peu après l'élection de Valérie Bègue en décembre 2007, le magazine Entrevue dévoile des photos osées de la jeune femme en train de lécher sensuellement du yaourt ou de poser en maillot de bain sur une croix. Si Miss France 2008 conserve son titre, elle est vivement critiquée par Geneviève de Fontenay et interdite de concours internationaux.

La démission d'Alain Delon

Choisi en 2011 pour être président à vie du comité Miss France, Alain Delon s'est fait remarquer deux ans plus tard en défendant le Front National. Alors que le comité faisait savoir qu'il ne s'associait pas aux propos de l'acteur, celui-ci lui a répondu par courrier : "Ce n'est pas vous qui me lâchez, c'est moi qui pars. Votre polémique est aussi absurde que narcissique et obsessionnelle. Votre attitude est un mépris à l'égard de votre public qui est en droit de voter pour qui il veut, un déni de réalité manifeste."

L'élection contestée de Chloé Mortaud

Si Chloé Mortaud a été élue Miss France 2009, c'est uniquement grâce au jury, le public ne l'ayant placée qu'à la 4e place sur 5 lors de l'étape finale. Ce résultat a fait un tel scandale que le comité a accordé dès l'année suivante plus de poids au vote des téléspectateurs. En 2006, l'élection d'Alexandra Rosenfeld était contestée pour les mêmes raisons.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.