Mireille Dumas sur la mort de son beau-fils : "Au départ, tout s'écroule"

Mireille Dumas sur la mort de son beau-fils : "Au départ, tout s'écroule"
Mireille Dumas, le 11 janvier 2012.

La journaliste Mireille Dumas était de passage chez Jordan de Luxe sur Non Stop People, lundi 26 octobre 2020. Celle qui présentait Vie privée, vie publique jusqu'en 2011 a évoqué le deuil vis-à-vis de son beau-fils. Même si elle n'en était pas la mère, elle a perdu avec son mari celui qui était devenu avec le temps "son fils".

Mireille Dumas était invitée par Jordan de Luxe pour répondre à quelques-unes de ses questions sur le plateau de L'Instant de Luxe, lundi 26 octobre. Cette animatrice historique de France Télévisions a évoqué les enfants de son mari Dominique Colonna, et s'est épanchée sur son choix de ne pas être devenu mère. "J'adore les enfants ! J'ai une bonne relation avec les enfants mais je n'ai jamais ressenti l'envie de porter mon enfant", explique-t-elle avant d'en dire plus sur sa situation personnelle.

Cet entretien était aussi l'occasion de revenir sur un souvenir qui la traumatise, tout comme son mari, Dominique Colonna. L'animatrice de 67 ans rappelle que "Dominique avait un enfant qui malheureusement est décédé jeune". Un évènement douloureux : "C'est très dur parce que je le considérais, à un moment donné, comme mon fils. Je n'ai pas de sentiment de possession (...) à partir du moment où on partage la vie en commun."

"Il faut aller vers la vie et elle reprend ses droits"

Mireille Dumas a vécu ce deuil avec la même peine que "tous les parents du monde entier qui perdent un enfant". Mais contrairement aux autres, ses émissions lui permettaient de rencontrer des personnes qui avaient vécu les mêmes drames et qui avaient des mots justes. Elle explique ainsi à Jordan de Luxe : "Le fait d'avoir fait beaucoup d'émissions à ce sujet, j'ai pensé aux mots qui m'avaient été dits par des personnes que j'avais reçues et qui avait perdu un enfant. J'ai souvent pensé à deux-trois personnes comme ça qui avaient trouvé des mots justes. Je me suis dit qu'on vivait le même drame que des milliers d'autres personnes."

Et l'animatrice de conclure sur ce drame : "C'est vrai qu'au départ, tout s'écroule, c'est très compliqué. Et peu à peu, la vie est plus forte que tout. La vie vous porte et vous n'avez pas envie de vous faire porter par la vie au départ parce que vous vous dites que ce n'est pas juste et que vous n'avez pas le droit de vivre. Et c'est ce que j'ai entendu de la part de beaucoup de parents. Si justement, il faut aller vers la vie et elle reprend ses droits. C'est comme tout deuil dans l'existence."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.