Mimie Mathy avoue ne pas payer les places de parking à Paris

Mimie Mathy avoue ne pas payer les places de parking à Paris
Mimie Mathy lors du 9e Festival du Film Francophone d'Angoulême, le 26 août 2016.

Aurélie Ngambi

S'il y a bien une chose que Mimie Mathy refuse de faire à Paris, c'est de payer les parcmètres ! Une dépense qu'elle juge inutile et injuste.

Dans la série culte de TF1, "Joséphine, ange gardien", Mimie Mathy joue le rôle d'un personnage au comportement toujours irréprochable, et à qui l'on donnerait le bon Dieu sans confession. Pourtant, dans la vraie vie, la comédienne de 62 ans n'hésite pas à être parfois rebelle, voire hors-la-loi, comme elle l'a expliqué à nos confrères de Télé Star dans une interview parue lundi 21 octobre 2019.

Pas question de payer les parkings !

Celle qui a reçu la Légion d'honneur en 2015 a ainsi avoué qu'elle refusait de payer les parcmètres en région parisienne, qui coûtent en moyenne 4 euros pour une heure de stationnement. "J'ai un principe : je ne mets jamais d'argent dans les parcmètres. Je ne vois pas pourquoi dans le Sud de la France il n'y a pas de stationnement payant et, à Paris, on casque systématiquement !", s'est-elle insurgée, avant d'admettre : "Je préfère prendre le risque de me faire prendre, mais quand c'est le cas, je m'acquitte de mes amendes."

Oui, malgré l'image très lisse qu'elle renvoie, la star du petit écran tient à faire savoir qu'elle a des convictions fortes et un tempérament de feu. "J'ai parfois trop de caractère. Mon réflexe de vouloir tout diriger, ça peut être gonflant, je le reconnais", a-t-elle précisé. En revanche, elle se montre toujours douce et accueillante envers ses fans, à qui elle ne refuse jamais un selfie. "Sauf si j'avais un train à prendre ou un impératif du genre. Si ça s'est produit, je m'en excuse. Les autographes, les selfies, ce sont des choses que je trouve normales et qui font partie de la notoriété", a-t-elle assuré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.