Mika : ses confidences touchantes sur la mort de sa mère

Mika : ses confidences touchantes sur la mort de sa mère
Mika lors du lancement de la collection de mouchoirs "Lotus by MIKA" à l'Atelier des Lumières de Paris, le 1er octobre 2020.

Interrogé par Le Parisien à l'occasion de la diffusion de son concert enregistré il y a quelques semaines à l'Opéra royal de Versailles sur France 5 le vendredi 5 février 2021, Mika s'est confié sur le décès de sa mère survenu récemment et a fait de rares confidences sur les liens forts qui les unissaient.

Au commencement de l'année 2021, Mika a perdu sa maman, qui se battait depuis plusieurs années contre un cancer du cerveau. Dans un entretien publié par Le Parisien le 5 février 2021, l'interprète de Relax, Take it Easy a raconté comment il a fait face à la mort de sa mère, seulement quelques jours après l'enregistrement du concert qu'il a donné en décembre dernier à l'Opéra royal de Versailles, auquel elle avait tenu à assister.

Si l'année 2020 a été marquée par l'annulation de la plupart des concerts, Mika est toutefois parvenu à se produire sur scène à plusieurs reprises. D'abord lors de l'évènement caritatif qu'il a organisé pour soutenir les habitants de Beyrouth, puis sur la scène de l'Opéra Royal de Versailles. "Toute ma famille était présente à ce concert et même ma mère qui m'a formé, était là, en chaise roulante", se souvient-il dans les colonnes du Parisien avant d'ajouter, ému : "D'une certaine manière je faisais ce concert pour elle. Elle est partie peu de temps après... certainement fière de celui que j'étais devenu, me léguant la même exigence pour la suite : ne jamais céder à la facilité, continuer à défricher de nouveaux horizons créatifs. C'est ce qu'elle m'a transmis."

"J'ai été renvoyé de l'école à 8 ans"

Mika poursuit en révélant le rôle décisif qu'a eu sa mère dans son épanouissement artistique. "J'ai été renvoyé de l'école à 8 ans. Ma mère a voulu que je trouve une autre discipline pour m'épanouir", confie-t-il avant de préciser qu'il avait ensuite décidé de se tourner vers la musique classique. Une nouvelle fois, sa mère l'a épaulé, lui faisant "lire des poésies en italien, en allemand, en latin" pour l'aider à renforcer ses capacités d'interprétation. "Tout ça quatre heures par jour. Je pleurais tellement c'était dur", avoue-t-il en se souvenant avec tendresse de celle qu'il a fait jouer dans son clip Tiny Love, une chanson qu'il lui avait dédié.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.