Michelle Obama révèle souffrir d'une "légère dépression"

Michelle Obama révèle souffrir d'une "légère dépression"
Michelle Obama en visite au camp militaire Ederle à Vicence, en Italie, le 19 juin 2015.

Dans le dernier épisode de son podcast, diffusé le 5 août 2020 sur Spotify, l'ancienne première dame des États-Unis a révélé que les événements de ces derniers mois avaient porté un coup à son moral.

"Je me réveille en pleine nuit parce que quelque chose me préoccupe, ou parce que je ressens un poids. J'essaie de faire du sport, mais il y a eu des périodes pendant cette quarantaine où je n'avais juste pas le moral", a déclaré Michelle Obama dans "The Michelle Obama Podcast". Depuis le mois de mars, l'ex-First Lady n'est pas au meilleur de sa forme. Elle traverse en effet "ces hauts et ces bas émotionnels que tout le monde ressent et pendant lesquels on ne se reconnaît pas".

Confinement, racisme, administration Trump...

"Ce n'est pas une époque pendant laquelle on s'épanouit spirituellement. Je sais que je passe par une forme de légère dépression", a ajouté celle qui, mi-juillet, participait à une conférence en ligne sur l'égalité femme-homme aux côtés de Meghan Markle. Et l'épouse de Barack Obama de poursuivre en expliquant que le confinement n'était pas le seul responsable de sa baisse de moral. Elle met en effet en cause "les luttes raciales" qui secouent son pays, mais aussi l'administration Trump : "Voir son hypocrisie, jour après jour, c'est démoralisant."

Pour elle, il est "épuisant" de se "réveiller et de voir encore une nouvelle histoire sur une personne noire étant déshumanisée, blessé(e), tuée ou faussement accusée de quelque chose". "Et cela mène à un fardeau que je n'ai pas ressenti depuis un moment dans ma vie", a ajouté la mère de Malia et Natasha, qui a débuté ses podcasts le 29 juillet dernier avec comme premier invité... son mari.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.