Michel Sardou révèle être "fou de metal" : "Personne ne le sait !"

Michel Sardou révèle être "fou de metal" : "Personne ne le sait !"
Michel Sardou en concert au Palais Omnisports de Paris Bercy à Paris, le 12 décembre 2012.

À l'occasion de la sortie de son autobiographie "Je ne suis pas mort... je dors !", Michel Sardou multiplie les entretiens et ne se montre pas avare en révélations inattendues. Dans une interview accordée au Parisien, parue le 9 mai 2021, il s'est confié sur sa passion insoupçonnée pour un genre musical, bien éloigné des Lacs du Connemara.

Entre Les Lacs du Connemara et le heavy metal, la frontière est plus mince qu'il n'y paraît. Ainsi, Michel Sardou, l'interprète du titre aux accents irlandais, n'a aucun mal à apprécier les gros riffs de guitares et les batteries à double-pédale. Le Parisien lui a fait remarquer que la nouvelle version de son titre Je ne suis pas mort, qui paraît dans le coffret "Le concert de sa vie", était "quasi metal". "Mais je suis un fou de metal !", a, contre toute attente, répondu l'intéressé.

"Je suis allé une année au Hellfest"

"Personne ne le sait, mais j'adore cet univers, a poursuivi celui que Ray Charles a convaincu de ne pas toucher à la cocaïne. Je suis allé une année au Hellfest (le plus grand festival metal de France, à Clisson, ndlr), c'est dément les spectacles qu'ils font. Les fans, les guitares, j'aime tout. À partir du moment où on invente un monde, cela m'intéresse. Que ce soit Ferrat, Reggiani, Bécaud, Renaud..."

Michel Sardou aime ainsi des artistes très éloignés de son univers, et cite d'ailleurs Mylène Farmer comme l'une de ses trois chanteuses préférées. À son propos, celui qui s'est brouillé avec Johnny Hallyday indique : "Elle a son univers et c'est ce qui me plaît. Ce n'est pas une chanteuse d'opéra, mais elle sait se servir de sa voix. Ses clips sont marquants, ses shows impressionnants. On est amis, on s'envoie des textos, elle me parle de ses chiens, elle est drôle, charmante..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.