Michel Sardou : pourquoi Johnny Hallyday a-t-il mis un terme à leur amitié ?

Michel Sardou : pourquoi Johnny Hallyday a-t-il mis un terme à leur amitié ?
Michel Sardou en concert au Palais Omnisports de Paris Bercy, à Paris, le 12 décembre 2012.

Invité sur le plateau de Sept à Huit dimanche 2 mai 2021, Michel Sardou est revenu sur ses moqueries envers la fille adoptive de Johnny Hallyday : Jade. Des propos qui n'ont pas vraiment plu au rockeur qui a mis un terme à leur amitié.

Ce soir-là, Michel Sardou aurait mieux fait de ne pas s'improviser humoriste... En 2004, en concert à Bruxelles, le chanteur s'est moqué de son ami Johnny Hallyday et plus précisément de sa fille Jade : "Maintenant qu'il a un chalet à Gstaad, Hallyday va pouvoir mettre sa Vietcong (Jade Hallyday, ndlr) sur des skis." Une blague qui n'est pas au goût du rockeur, qui décide de ne plus adresser la parole à son ami de longue date : "On était deux frères, pendant des années et des années. Et puis on s'est fâchés. Enfin... il s'est fâché", a expliqué Michel Sardou ce dimanche 2 mai sur le plateau de Sept à Huit, avant d'ajouter : "À cause de moi, je le reconnais. J'ai été très maladroit."

"Je me moquais de ses filles qu'il adorait"

Si aujourd'hui il reconnaît sa maladresse, il ne comprend pas vraiment pourquoi Johnny "l'a très mal pris", en expliquant une nouvelle fois la tournure de son improvisation : "J'ai dit : 'Ça va être difficile de les mettre sur des skis.' Parce qu'il venait d'acheter un chalet en Suisse." Quand on lui a demandé si l'idole des jeunes n'avait pas trouvé la blague raciste envers sa fille, l'interprète des Lacs du Connemara a assuré que ce n'était pas le cas : "Non, ça n'a rien à voir avec le racisme. Il avait trouvé que c'était méchant pour ses filles, que je me moquais de ses filles qu'il adorait. Mais il n'y avait pas de racisme là-dedans, même dans mon improvisation, ce n'était pas du tout raciste."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.