Michel Sardou : comment Ray Charles l'a convaincu de ne pas toucher à la drogue

Michel Sardou : comment Ray Charles l'a convaincu de ne pas toucher à la drogue
Michel Sardou et sa femme Anne-Marie Périer lors de la 26e nuit des Molières aux Folies Bergère à Paris, le 2 juin 2014.

Alors qu'il sort son autobiographie intitulée "Je ne suis pas mort... Je dors !", Michel Sardou est sur tous les plateaux de radio et de télévision. Mercredi 5 mai 2021, le chanteur était ainsi invité dans Quotidien. Il est alors revenu, entre autres, sur son unique expérience avec la drogue.

Face à Yann Barthès, Michel Sardou a évoqué de nombreux sujets : sa longue carrière, sa brouille avec Johnny Hallyday en raison de propos sur sa fille Jade, ses soirées à Beverly Hills chez Elizabeth Taylor... C'est d'ailleurs lors d'une de ces dernières qu'il a touché à la drogue, et plus précisément à la cocaïne. "J'ai voulu goûter quand même, je me suis dit : 'Je ne vais pas mourir c*n'. Il paraît que ça fait des trucs formidables", a-t-il avoué.

La phrase mémorable de Ray Charles

"Je me suis fait une ligne, j'ai respiré ma ligne. Je me suis mis au piano, il y avait un piano dans le coin, je me croyais seul. Et je jouais, ça venait, c'était bien, il y avait des descentes harmoniques formidables", a poursuivi l'interprète des Lacs du Connerama. Mais le résultat n'était pas aussi épatant qu'il le pensait : "Un type s'assoit à côté de moi : c'est Ray Charles. Il m'a dit : 'Vous êtes content, là, de ce que vous venez de créer ?' Alors je dis : 'Écoutez, c'est formidable !' Il me dit : 'Vous avez fait un mi majeur, sans arrêt, un mi majeur'. Alors évidemment, c'est pas terrible."

Ray Charles, atteint de cécité, lui a ensuite dit une phrase qu'il n'a jamais oubliée : "Moi, je me drogue, parce qu'il me manque quelque chose, je suis aveugle. Mais vous, vous avez vos bras, vos yeux, votre voix, vos jambes, vous êtes normal. Ce qu'il risque de vous arriver, c'est qu'elle vous prenne quelque chose." Et Michel Sardou de conclure : "Je n'ai plus jamais, je vous le jure, touché à quoi que ce soit."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.