Michel Sardou, cas contact de Roselyne Bachelot : il réagit et ironise !

Michel Sardou, cas contact de Roselyne Bachelot : il réagit et ironise !
Michel Sardou lors d'une interview menée par Apolline de Malherbe sur le plateau de BFMTV à Paris, le 27 octobre 2019.

Décoré de la Légion d'honneur par Roselyne Bachelot vendredi 19 mars 2021, Michel Sardou est aujourd'hui cas contact de la ministre de la Culture. Invité sur le plateau de BFMTV ce lundi 22 mars, il n'a pas hésité à jouer la carte de l'humour après avoir appris la nouvelle via les journaux.

Gestes barrières obligent, c'est masquée que Roselyne Bachelot s'est vue remettre, vendredi, les insignes de Commandeur de la Légion d'honneur au chanteur français âgé de 74 ans. Des précautions qui n'ont tout de même pas épargné Michel Sardou. En effet, le lendemain, la ministre de la Culture n'a pas tardé à annoncer, via les réseaux sociaux, qu'elle avait été testée positive au Covid-19 à la suite de "problèmes respiratoires" et placée à l'isolement. Cas contact, Michel Sardou a été invité à s'exprimer sur le sujet sur le plateau de BFMTV ce lundi 22 mars. "Je lis les gros titres et je vois d'un seul coup que j'étais cas contact. Ça ne m'a pas inquiété plus que ça, d'ailleurs, ça m'a fait rire, plutôt", a-t-il expliqué, visiblement assez serein.

"C'est la seule sortie que je me suis permise depuis des mois"

Très méfiant et précautionneux depuis la pandémie, il raconte avoir fait une exception à la règle pour l'occasion : "C'est la seule sortie que je me suis permise depuis des mois, vous le croyez ça ? À part un peu l'été dernier, je n'ai pas bougé de la maison depuis un an. Ma femme m'a carrément cloîtré. C'est long, j'en ai marre." Organisée dans une grande salle, cette cérémonie s'est déroulée en suivant les plus strictes restrictions. Il raconte : "Nous n'étions que trois ! Ma femme, une amie de ma femme et moi. Il y avait Roselyne Bachelot et deux de ses secrétaires, je pense. Ça s'est passé très vite, elle m'a fait un charmant petit discours, elle m'a remis le ruban, on a bu un verre de champagne* et je suis parti. Ça a dû durer vingt minutes en tout." Et de conclure, sur le ton de la plaisanterie : "J'attends de me faire tester mercredi (...) Je suis commandeur Covid".

* Attention, l'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.