Michel Onfray : isolé et atteint du Covid, il raconte avoir pensé au pire

Michel Onfray : isolé et atteint du Covid, il raconte avoir pensé au pire
Michel Onfray lors de la 37e édition du Salon du livre au parc des expositions, à la porte de Versailles, à Paris, le 26 mars 2017.

L'écrivain et journaliste Michel Onfray a été touché par le Covid-19. Invité dans Les Grandes gueules sur RMC le 17 décembre 2020, il s'est confié sur la façon dont il avait traversé la maladie.

Ce jeudi 17 décembre, Emmanuel Macron a été testé positif au Covid-19. "Je lui souhaite la forme la plus bénigne qui soit, presque une forme asymptomatique", a réagi Michel Onfray dans Les Grandes gueules. "On n'a pas intérêt à avoir un chef d'État qui, comme moi, se retrouve trois semaines au fond de son lit, sans pouvoir lire, écrire, compter, penser, victime d'hallucinations", a-t-il poursuivi.

Michel Onfray a eu des "désirs suicidaires"

L'époux de Dorothée a en effet eu des symptômes très sévères lorsqu'il était atteint du coronavirus, et certains se sont poursuivis après sa guérison. Par "deux fois", il a même craint le pire. "À un moment donné, je sens grésiller, pétiller dans mon cerveau. Très exactement là où j'avais fait un AVC. À 3h du matin, vous vous réveillez avec ces espèces de courts-circuits dans le cerveau et vous vous dites : 'Ça sent mauvais. J'ai vraiment l'impression que ça va partir'. Et une deuxième fois avec les douleurs de l'infarctus", a-t-il raconté sur RMC.

Sans doute à cause de la fièvre ("On est entre 39,5 et 40°C, non stop, nuit et jour"), Michel Onfray a eu des "bouffées délirantes" mais aussi des "désirs suicidaires". "J'habite au cinquième étage. Et je me dis : 'À quoi ressemble ma vie ? À rien du tout. Ma vie est nulle. À quoi bon continuer ?' Alors que je ne suis pas du tout suicidaire", a-t-il témoigné, ajoutant qu'il ne l'avait pas fait savoir jusque-là pour ne pas inquiéter ses proches.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.