Michel Drucker raconte pourquoi il n'a jamais eu d'enfant avec Dany Saval

Michel Drucker raconte pourquoi il n'a jamais eu d'enfant avec Dany Saval
Michel Drucker lors du tournage de l'émission Les Grands du rire, le 19 novembre 2015.

Marié depuis 1973 avec Dany Saval, Michel Drucker avait expliqué dans une ancienne interview accordée à Gala pourquoi ils n'ont jamais eu d'enfant ensemble.

Leur idylle dure depuis 48 ans. Pourtant, Michel Drucker et sa femme Dany Saval ont décidé de ne pas avoir d'enfant ensemble. Un choix que l'animateur avait expliqué dans les colonnes de Gala paru en kiosque le 30 janvier 2020. Lorsque Michel Drucker tombe amoureux de Dany Saval dans les années 1970, cette dernière est déjà en couple avec le célèbre compositeur Maurice Jarre, avec qui elle a eu une petite Stéfanie - qui a aujourd'hui 56 ans. Un détail qui ne frêne pas pour autant le copain des stars pour séduire celle qui a fait chavirer son coeur. Après quelques flirts, leur histoire se transforme en véritable romance. "Je suis passé d'homme célibataire de 29 ans à chef de famille. Ça a été le grand démarrage de vie", confiait-il.

"Stéfanie est née dans des conditions très compliquées"

Le présentateur élève Stéfanie comme sa propre fille et finit par l'adopter. Avec elle, il a cette figure paternelle et ne ressent pas le besoin d'avoir un enfant biologique : "J'ai eu le coup de foudre pour Stéfanie, je l'ai tout de suite considérée comme ma famille. Je l'ai vue grandir, travailler, les années ont passé et je n'ai pas éprouvé le besoin d'avoir un autre enfant", avait-il déclaré. D'autant plus, qu'une deuxième grossesse pour sa femme aurait pu lui être fatale : "Stéfanie est née dans des conditions très compliquées. Dany aurait pris des risques en retombant enceinte. Elle ne voulait pas revivre ça." Celui qui considère avoir "une fille unique" est aujourd'hui plus que comblé et en forme. Après six mois d'absence suite à une opération du coeur, Michel Drucker a retrouvé ce dimanche 28 mars 2021, les commandes de son autre bébé : Vivement dimanche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.