Michel Drucker : "Il y a des jours avec et des jours sans"

Michel Drucker : "Il y a des jours avec et des jours sans"
Michel Drucker au photocall de la conférence de presse de France 2 au théâtre Marigny à Paris, le 18 juin 2019.

Michel Drucker revient de loin. Obligé de subir une lourde intervention chirurgicale en septembre 2020, le monstre sacré du PAF est aujourd'hui tiré d'affaire. Alors qu'il projette de revenir prochainement à l'antenne, l'animateur a accueilli nos confrères de Gala à son domicile où il s'est confié sur l'épreuve qu'il a traversé.

Les nouvelles sont bonnes pour le patient Michel Drucker. À nos confrères de Gala, il a confié lors d'un entretien publié le 14 février 2021 que les médecins qui le suivent seraient agréablement surpris de ses facultés de récupération après son opération du coeur. Actuellement en rééducation, l'homme de télévision qui a pu compter sur sa famille pour l'épauler lors de son hospitalisation a fait le point sur son état de santé et affirmé sa volonté de revenir au plus vite sur le petit écran.

À la fin de l'été 2020, Michel Drucker a dû écourter ses vacances en Provence pour être hospitalisé. "J'avais de la fièvre toutes les nuits, ça montait à 39, 40, puis plus rien le matin. Sans explication", a-t-il révélé à Gala. Présente lors de l'interview, sa fille Stéfanie Jarre-Drucker a ajouté : "On a tous eu peur de le perdre. Le temps était suspendu, c'était le vide." Une fois entre les mains de la médecine, l'irremplaçable animateur de Vivement Dimanche a appris la cause de son état : un foyer infectieux s'était développé dans son organisme suite à un soin dentaire, atteignant son coeur, ses reins et sa rate. "J'étais une ombre, j'avais les joues creusées, du mal à parler, la cage thoracique douloureuse avec un corset pour maintenir tout ça. J'essayais de m'accrocher, mais j'avais parfois l'impression que je n'allais pas y arriver, que tout était fini. Je pensais à mes parents. À ma femme, ma fille, ma petite-fille. Toutes ces nuits où je ne dormais pas, où je gambergeais et faisais l'apprentissage de la souffrance. Et de la solitude : tout ça, je ne l'oublierai jamais. Je reviens de très loin", s'est-il souvenu lors de l'entrevue.

"Je ne sais pas si j'aurai la même pêche qu'avant, mais j'espère que le public me comprendra"

Aujurd'hui, le patron du Studio Gabriel va beaucoup mieux, même s'il lui reste encore des épreuves à surmonter : "Il y a des jours avec et des jours sans. Pas tant sur le plan physique, mais au niveau du moral. Je suis encore amaigri, j'ai repris 5 kilos sur les 10 perdus. Mais il faut que je me retape encore.(...) Je n'ai pas remis les pieds à mon studio Gabriel depuis un an. Je ne sais pas si j'aurai la même pêche qu'avant, mais j'espère que le public me comprendra." Et bien que ses médecins lui recommandent de prendre son temps, Michel Drucker trépigne d'impatience de retrouver son public et son iconique divan rouge : "C'est la première fois de ma carrière que je ne travaille pas depuis si longtemps. (...) Mon entourage me rassure et me dit que c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas, mais je vous l'avoue : j'ai des doutes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.