Michel Drucker : confiné, sa fille lui impose une mesure sanitaire très stricte

Michel Drucker : confiné, sa fille lui impose une mesure sanitaire très stricte
Portrait de Michel Drucker réalisé à Paris, le 19 mai 2016.

L'animateur phare de France 2 s'est épanché sur la période de confinement imposée par le gouvernement en direct dans l'émission C à vous. Et autant dire qu'il respecte à la lettre les consignes des autorités et celles de sa fille adoptive, Stéfanie.

Hypocondriaque notoire, Michel Drucker est actuellement confiné en Provence alors que l'épidémie due au coronavirus touche de plus en plus de Français. Cela ne l'empêche pas d'apparaître sur le petit écran comme ce fut le cas jeudi 19 mars 2020. Invité à s'exprimer dans l'émission C à vous diffusée sur France 5, le dinosaure du PAF a largement évoqué la crise sanitaire qui touche la France et une centaine d'autres pays.

"Je fais attention comme tous les Français"

Ainsi, c'est muni de gants noirs qu'il est apparu, face à l'objectif de sa webcam. Un accoutrement sur lequel il s'est expliqué : "J'ai une fille, Stéfanie, qui m'oblige à porter des gants tout le temps donc je fais attention." Et de préciser : "Je suis fils de médecin et frère de médecin. Mon frère est épidémiologiste et je l'ai très souvent au téléphone. Je fais attention comme tous les Français."

L'animateur de Vivement Dimanche en a profité pour rappeler qu'il était essentiel de respecter les règles imposées par le gouvernement : "Ce n'est pas facile, mais il faut rester chez soi. Évidemment, quand on a la chance d'avoir une résidence secondaire et un jardin c'est plus facile. Mais je pense à ceux qui sont confinés dans des appartements avec des enfants..." Et de lâcher : "Et ça ne fait que commencer."

Dans une interview accordée le même jour au journal Midi Libre, Michel Drucker a assuré avoir "su très tôt qu'il ne fallait pas plaisanter" avec le COVID-19. "On n'a pas mesuré la vitesse de la propagation (...). Et il y a une deuxième inquiétude : quand, sur le plan médical et sanitaire, nous serons parvenus à diminuer cette épidémie et éventuellement l'annuler complètement, un choc économique va suivre. Cet été va être compliqué", a-t-il prévenu, fataliste.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.