Michel Cymes, ému, évoque la mort de ses grand-pères à Auschwitz

Michel Cymes, ému, évoque la mort de ses grand-pères à Auschwitz
Michel Cymes lors de la 120e édition du Mondial de l'Automobile 2018 au Paris Expo Porte de Versailles à Paris, le 2 octobre 2018.

Marine Cournede

Le médecin préféré des Français était l'invité de Nagui sur France Inter le 11 avril 2019. Avec émotion il s'est épanché sur la perte de deux êtres chers, qui le bouleverse encore aujourd'hui.

Invité au micro de France Inter dans La bande originale, animée par Nagui, Michel Cymes a troqué son rôle de confident - qu'il occupe notamment dans son émission Ça ne sortira pas d'ici - pour celui d'interviewé. Et en évoquant sa vie personnelle, le docteur/animateur a mis son humour légendaire de côté pour se livrer sans fard.

Il a ainsi partagé avec les auditeurs un épisode bouleversant de sa vie : celui de son premier voyage à Auschwitz en 2007, sur les traces de sa famille déportée pendant la Seconde Guerre mondiale. Alors, lorsque les premières notes de la bande originale du film "La Liste de Schindler" ont retenti dans le studio, Michel Cymes n'a pas caché son émotion. "C'est bien d'en parler mais je n'arrive jamais à en parler sans émotion. C'est un voyage qui m'a bouleversé encore aujourd'hui", a-t-il expliqué, ému, avant d'ajouter : "J'ai mis des mois à m'en remettre."

Un important devoir de mémoire

Dans la foulée, le médecin a confié que ses deux grand-pères étaient morts à Auschwitz, et qu'il a obtenu des informations sur l'un d'eux lors de son voyage. "J'ai su en allant là-bas à ce premier voyage, qu'il était mort un 4 septembre, officiellement du typhus", a-t-il précisé.

Et de poursuivre : "Mais je pense qu'il a été exécuté. En allant là-bas, vous voyez une salle dans laquelle des Allemands, qui avaient très peur du typhus, faisaient semblant d'examiner les patients et les exécutaient d'une injection dans le coeur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.