Michel Cymes agacé par les rumeurs de liaison avec Adriana Karembeu

Michel Cymes agacé par les rumeurs de liaison avec Adriana Karembeu
Adriana Karembeu et Michel Cymes mobilisés pour l'association "Premiers de cordée" à Saint-Denis, le 16 mai 2018.

Invité le 2 juillet 2019 au micro d'Europe 1, le célèbre docteur s'est exprimé sur les rumeurs qui courent au sujet d'éventuelles liaisons avec ses anciennes collègues, Marina Carrère d'Encausse et Adriana Karembeu.

Jusqu'en 2018, Michel Cymes a formé un duo mémorable avec Marina Carrère d'Encausse aux manettes du Magazine de la santé. Puis, c'est avec la mannequin et animatrice Adriana Karembeu que le médecin du PAF s'est associé pour présenter Les pouvoirs extraordinaires du corps humain. Des collaborations sous le signe de la complicité qui n'ont pas manqué d'éveiller quelques rumeurs. Invité mardi dans l'émission Ça fait du bien, sur Europe 1, le rival de Nagui s'est épanché sur ces spéculations, exprimant au passage son agacement.

"Ce qui m'intéresse, c'est que ma femme n'ait aucun doute"

Le docteur a d'abord évoqué Marina Carrère d'Encausse, avec qui il formait un duo sur le petit écran depuis 2000. "Au début, tout le monde pensait qu'on était ensemble et donc ça gonflait un peu nos conjoints respectifs et puis une fois que c'est parti, on ne peut pas empêcher les gens de penser ce qu'ils veulent", a déclaré Michel Cymes avant d'ajouter : "Le principal c'est que ni ma femme ni son mari ne pensaient la même chose."

Puis, interrogé par Anne Roumanoff sur l'existence de rumeurs similaires avec Adriana Karembeu, le docteur n'a pas caché son agacement. "C'est pareil, à partir du moment où vous êtes en duo mixte avec quelqu'un à la télé, de toute façon les gens pensent que vous couchez avec. Marina c'était ça, après c'était Adriana. Ma femme et le mari d'Adriana se connaissent, ma femme adore Adriana et il y a zéro souci (...). Moi ce qui m'intéresse, c'est que quand je rentre chez moi, ma femme n'ait aucun doute", a-t-il conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.