Michel Boujenah : le métier qu'il aurait fait s'il n'était pas devenu comédien

Michel Boujenah : le métier qu'il aurait fait s'il n'était pas devenu comédien
Michel Boujenah au village lors des internationaux de France de Roland-Garros à Paris, le 1er juin 2017.

Le 6 décembre 2020, Michel Boujenah était invité dans 20h30 le dimanche sur France 2. Alors qu'il se confiait face à Laurent Delahousse sur l'expérience qu'il a eue de la Covid-19, lui qui a été touché fin mars, il a révélé quel était le métier qu'il voulait faire au départ.

Michel Boujenah fait partie de ces nombreuses personnalités qui ont été atteintes du coronavirus. En avril dans le Jarry Show, il avait déclaré que la maladie lui avait fait perdre 5-6 kilos. Ce dimanche, il a de nouveau évoqué le sujet sur le plateau de Laurent Delahousse. "J'étais très fatigué, j'ai eu beaucoup de chance par rapport à d'autres. J'ai vécu un film d'Hitchcock parce que j'avais une pneumologue qui m'appelait le matin et le soir pour savoir s'il fallait m'hospitaliser ou pas", s'est-il souvenu.

Michel Boujenah voulait "être utile"

"Vous vouliez devenir médecin, là vous étiez aux premiers loges", a alors souligné le journaliste de France 2 avant que le comédien ne revienne sur cette vocation première. "C'était un rêve. Si je n'étais pas tombé malade avec le théâtre, j'aurais été médecin, mais je n'ai pas eu le choix", a-t-il déclaré. Ce qui attirait Michel Boujenah dans ce métier, c'était avant tout le fait d'"être utile, l'empathie". "De toute façon c'est une tradition familiale : mon père était médecin, j'ai un de mes frères qui est médecin, il y a beaucoup de médecins dans la famille", a également expliqué l'humoriste.

Laurent Delahousse a alors souligné que faire rire les gens pouvait également être utile. Ce à quoi Michel Boujenah a répondu : "Si j'arrive à faire rêver, rire, pleurer les gens et qu'ils passent une soirée forte, alors oui je suis content."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.