Messmer : l'hypnotiseur a reçu des menaces de mort

Messmer : l'hypnotiseur a reçu des menaces de mort
Messmer pose à l'occasion du MIPCOM à Cannes, le 13 octobre 2014.

Fabien Gallet

Dans une interview accordée au magazine Ici Paris, le célèbre hypnotiseur a révélé avoir été menacé de mort pendant plusieurs années. De quoi le pousser à prendre une grande décision.

Depuis quatre ans déjà, Éric Normandin alias Messmer régale les téléspectateurs de TF1 en livrant des séquences d'hypnose toujours plus impressionnantes. Mais le protégé d'Arthur, au début de son succès, a également fait les frais d'individus mal intentionnés, ce qu'il a expliqué dans les pages du magazine Ici Paris en avril 2018. "Des gens pensent que je ne devrais pas exister. Il y a deux ans, une vidéo a circulé sur Internet qui donnait les raisons pour lesquelles je devrais être éliminé", a-t-il ainsi révélé.

"J'ai eu peur"

Cette vidéo postée sur la Toile en 2016 n'a pas fait rire une seule seconde l'hypnotiseur. "Si l'on commence à me menacer, cela ne m'amuse plus du tout", a assuré celui que l'on surnomme le Fascinateur avant de préciser : "J'ai eu peur. D'autant que c'était au moment des attentats en France." Néanmoins, ce n'était pas la première fois que le professionnel de l'hypnose recevait des messages de haine et des menaces.

Si le fait d'être vu par certains comme un "sorcier" ne l'a jamais dérangé et l'a plus amusé qu'autre chose, Messmer a été contraint de prendre une décision radicale lorsque les menaces se sont multipliées. "C'est à partir de ce moment-là que j'ai arrêté de faire des dédicaces. Les vrais fans ont été frustrés mais il fallait que je pense à me protéger. Je ne m'imaginais pourtant pas faire un métier dangereux au début de ma carrière", a-t-il conclu. Heureusement, les menaces ont aujourd'hui cessé...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.