Meghan Markle révèle sa fausse couche : "Un deuil presque insurmontable"

Meghan Markle révèle sa fausse couche : "Un deuil presque insurmontable"
Meghan Markle lors de l'Australian Memorial au Wellington Arch à Londres, le 25 avril 2018.

Désormais en marge de la famille royale britannique, Meghan Markle et son époux le prince Harry vivent à Los Angeles où Meghan compte essayer de reprendre sa carrière d'actrice. Pourtant, ces derniers mois n'ont pas été faciles pour la Duchesse de Sussex, qui a révélé avoir vécu une fausse couche dans le New York Times.

Au-delà des apparences sûres et confiantes que peut véhiculer Meghan Markle, se cache une femme, une mère meurtrie par la perte récente d'un enfant. Un drame que la jeune femme de 39 ans et son époux, le Prince Harry, ont préféré garder secret quelque temps. Mais aujourd'hui, l'ancienne actrice s'est livrée à coeur ouvert dans les colonnes du New York Times. "C'était un jour de juillet qui a commencé comme tous les autres : faire le petit-déjeuner. Donner à manger aux chiens. Prendre mes vitamines. Attacher mes cheveux en queue de cheval avant d'aller voir mon fils dans son berceau. Après avoir changé sa couche, j'ai ressenti une forte crampe. Je suis tombée au sol avec lui dans mes bras, murmurant une berceuse pour nous garder tous les deux calmes. Je savais, alors que je serrais mon premier enfant dans mes bras, que je perdais mon deuxième", raconte-t-elle dévastée par la tristesse.

"En parler reste toujours tabou..."

C'est peu de temps après la naissance de leur premier fils Archie (le 6 mai 2019), que Meghan Markle est de nouveau tombée enceinte. Une grossesse inespérée, qui aurait pu illuminer une année 2020 bien morose. Malheureusement pour le couple royal, cette naissance n'aura pas lieu : "Des heures après, je suis allongée dans un lit d'hôpital, tenant la main de mon mari. J'ai senti le calme de sa paume et embrassé ses doigts, mouillés de nos larmes. En regardant ces murs blancs et glacés, j'ai essayé d'imaginer comment nous allions guérir", raconte la Duchesse qui a pu compter sur le soutien et l'amour sans faille de son mari.

Cependant, le chemin vers la guérison complète risque d'être long et semé d'embûches : "Perdre un enfant est un deuil presque insurmontable, expérimenté par beaucoup mais peu évoqué. Malgré la banalité stupéfiante de cette douleur, en parler reste toujours tabou, entouré de honte et perpétuant un cycle de deuils silencieux", explique l'Américaine. Véritable battante, Meghan Markle ne tient pourtant pas à se laisser aller, pour le bien de son couple et de son fils Archie, âgé de seulement un an : "Est-ce que nous allons bien ? Nous le serons bientôt", a-t-elle conclu déterminée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.