Meghan Markle : la fin de l'état de grâce pour la Duchesse ?

Meghan Markle : la fin de l'état de grâce pour la Duchesse ?
Meghan Markle au centre de convention Fa'onelua, au Tonga, le 26 octobre 2018.

Solène Filly

Alors que Meghan Markle était la chouchou des médias, c'est un tout autre visage de la Duchesse qui est présenté dans la presse depuis quelques semaines.

Des relations difficiles avec Kate Middleton et le prince William ? Trop dépensière, voire tyrannique ? Le 26 novembre 2018, The Sun rapportait que le prince Harry aurait dit à ses proches que "ce que Meghan veut, Meghan l'obtient".

Outre ses relations difficiles avec sa propre famille - sa demi-soeur et son demi-frère l'ont attaquée dans la presse à plusieurs reprises -, l'image de Meghan Markle en a pris un coup lors du départ de son assistante, seulement six mois après son entrée en poste. Assistante qui serait partie en larmes selon le Daily Mail : "Meghan lui réclamait beaucoup (...). Les choses ont mal tourné et il était plus simple pour toutes les deux qu'elles se séparent."

"Une actrice escaladant l'échelle sociale"

Le 4 décembre dernier, c'est le journaliste et présentateur de télévision britannique Piers Morgan qui s'est dit "trahi" dans une tribune au Daily Mail. "Meghan Markle est une actrice escaladant l'échelle sociale sans vergogne qui a décroché le rôle de sa vie et qui est déterminée à exploiter le filon jusqu'au bout - et c'est précisément pour cela que le palais commence à se retourner contre elle", écrit-il, revenant sur leur amitié avant qu'elle ne le "ghost", c'est-à-dire qu'elle cesse toute communication avec lui, aussitôt après avoir rencontré le prince Harry.

Serait-il tout simplement vexé de ne plus être en contact avec la désormais Duchesse ? Pas sûr, en tout cas, que toutes ces critiques touchent Meghan Markle. Déjà en 2017, elle avait confié à Vanity Fair UK : "Je ne lis aucune presse. Jamais. (...) Seuls mes amis proches m'aident à comprendre qui je suis. Le reste n'est que du bruit."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.