Matt Pokora : "J'ai pris une forme de relève de Claude François"

Matt Pokora : "J'ai pris une forme de relève de Claude François"
Matt Pokora au défilé de mode "Fenty Puma by Rihanna" à la Bibliothèque Nationale à Paris, le 6 mars 2017.

Marine Cournede

Alors que son huitième album, "Pyramide", sort vendredi 12 avril 2019, Matt Pokora s'est confié dans les colonnes du Parisien sur sa vie aux États-Unis, ses projets professionnels et sa "filiation naturelle" avec Claude François.

Après un an d'exil outre-Atlantique loin des salles de concert, Matt Pokora est de retour en France pour présenter son nouvel album, "Pyramide", qui sort ce vendredi. Le chanteur enchaînera avec une tournée d'une quarantaine de dates, dont un passage à l'AccorHotels Arena de Paris, le 26 novembre 2019. Les journalistes du Parisien l'ont rencontré pour faire le point.

Le dernier opus du chanteur (album de reprises de chansons de Claude François, "My Way"), sorti en 2016, s'était écoulé à plus de 650 000 exemplaires. Un succès que Matt Pokora explique par "une filiation naturelle entre Claude François et (lui), avec 40 ans d'écart". L'artiste poursuit : "J'ai pris une forme de relève. En France, personne n'a chanté et dansé comme nous. S'il était né en 1985, il aurait été fan de Michael Jackson et d'Usher comme moi."

Partir pour mieux revenir

Malgré ce succès, Matt Pokora éprouve le besoin de marquer une pause et file se réfugier aux États-Unis au côté de sa compagne, la chanteuse américaine Christina Milian.

"Couper, c'est nécessaire. Depuis que j'ai 17 ans, je n'ai jamais arrêté", confie celui qui avait "besoin de redevenir quelqu'un de normal". À Los Angeles, il peut "pousser un Caddie dans un supermarché" tranquillement, quand il n'est pas en soirée avec son ami Omar Sy.

Désormais de retour en France, Matt Pokora débutera sa tournée le 5 octobre, et dévoilera en parallèle ses talents d'acteur dans un téléfilm sur TF1 dont le tournage est prévu pour mai.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.