Mathilde Seigner "franche" avec un Johnny Hallyday "entouré de faux-culs"

Mathilde Seigner "franche" avec un Johnny Hallyday "entouré de faux-culs"
Mathilde Seigner à l'Hippodrome de Chantilly, le 2 octobre 2016.

Interviewée pour 50mn Inside le 25 mai 2019, l'actrice a évoqué son amitié avec Johnny Hallyday et "la cour de faux-culs" qui entourait le Taulier.

Lors d'un portrait consacré à Mathilde Seigner ce samedi sur TF1, l'actrice s'est confiée devant la caméra de Nikos Aliagas. Elle s'est rappelée son amitié avec Johnny Hallyday, disparu le 5 décembre 2017. Dans les années 2000, les deux artistes devaient tourner un film ensemble, qui ne s'était finalement jamais fait, mais cela avait débouché sur une belle amitié. Fidèle à elle-même, la comédienne au célèbre franc-parler ne s'est pas montrée tendre avec un certain entourage du Taulier.

"Je l'aimais beaucoup, un peu comme sa petite soeur. On avait un rapport... En fait j'étais assez franche avec lui", a confié Mathilde Seigner, avant d'ajouter que ce n'était pas le cas de tous les amis du Taulier. "Il était tellement entouré d'une cour, protocole, de gens, de faux-culs."

"Johnny n'en avait pas l'air, mais il sentait tout, il voyait tout"

Cette franchise qui pouvait parfois secouer, c'est justement ce que Johnny Hallyday appréciait chez l'actrice. "Je l'énervais vachement. Comme toutes les stars, les mythes, on n'osait pas tout lui dire. Et il y avait comme ça une espèce de cour autour de lui qui parfois m'exaspérait. Mais lui savait tout à fait. Johnny n'avait pas l'air... mais il sentait tout, il voyait tout", a-t-elle révélé.

Nostalgique, Mathilde Seigner a encensé cette amitié faite de peu de mots et de beaucoup d'amour. "Il n'y avait pas forcément de grandes conversations sur le gouvernement, la politique. On se disait parfois très peu de choses... Mais voilà", a-t-elle conclu.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.