Martin Lamotte témoin de comportements sexistes au cinéma : il dénonce

Martin Lamotte témoin de comportements sexistes au cinéma : il dénonce
Martin Lamotte au photocall de la 10ème édition du Festival du Film de Valenciennes, le 10 mars 2020.

Invité sur le plateau de Non Stop People lundi 26 avril 2021, Martin Lamotte a fait part de sa stupeur face aux comportements sexistes de dirigeants du cinéma et du théâtre il y a quelques années.

Le sexisme au cinéma ne date pas d'hier... Une réalité déplorée par le comédien Martin Lamotte qui a "un grand respect pour les acteurs, mais surtout les actrices", comme il l'a confié au micro d'Évelyne Thomas sur Non Stop People. L'acteur, qui compte pas moins de 90 participations dans des films et des téléfilms, a souligné qu'il n'était pas toujours évident de faire partie de la famille du cinéma : "C'est un métier difficile. Il y a des trucs qu'on ne supporte pas et on ne se rend pas compte qu'il faut qu'elles soient - surtout dans ce métier-là - toujours présentables, belles... Alors qu'il y a des mecs qui arrivent, on ne sait même pas s'ils se sont lavés." Celui qui est devant la caméra depuis cinquante ans a pu constater de nombreuses dérives de "comportements masculins" qu'il assure avoir vu "chez certains directeurs de théâtre. Tout le monde savait à peu près".

"Il ne faut pas les tuer tout de suite"

Si aujourd'hui la parole est libérée grâce au mouvement #Metoo, permettant de lever le voile sur des attitudes douteuses ou à caractère sexiste, Martin Lamotte souligne que malheureusement à l'époque ils étaient impuissants : "On savait qu'untel ou unetelle avait été à une audition et que ça avait été bizarre... Mais qu'est-ce que vous vouliez qu'on fasse à ce moment-là ?" Aujourd'hui, celui qui a joué dans les films de la bande du Splendid est rassuré qu'il y ait enfin une mise en lumière de ce machisme chronique et des cas d'harcèlements. L'acteur qui soutient ses amies comédiennes, n'a pas hésité à dévoiler son conseil pour une vengeance digne d'un grand polar : "On va s'en occuper, mais il ne faut pas les tuer tout de suite, faut les faire souffrir un peu. Il faut en parler."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.