Marion Cotillard : son coup de gueule contre le gouvernement

Marion Cotillard : son coup de gueule contre le gouvernement
Marion Cotillard à la soirée des révélations des César 2019 au Petit Palais à Paris, le 14 janvier 2019.

Solène Filly

L'actrice, engagée en faveur de l'environnement, a été choquée par les images de militants écologistes ciblés par des jets de gaz lacrymogènes.

Le vendredi 28 juin 2019, de nombreux militants écologistes s'étaient donnés rendez-vous sur le Pont de Sully, dans le Ve arrondissement de Paris. Le but ? Faire un sit-in afin de faire connaître Extinction Rébellion, un mouvement prônant la désobéissance civile qui dénonce "l'inaction climatique" des politiques. Mais, comme de nombreux téléspectateurs ont pu le découvrir en regardant les journaux télévisés, malgré le caractère pacifique de la manifestation, les personnes présentes ont été aspergées de gaz lacrymogène par les CRS.

"Pouvez-vous m'expliquer ces images ?"

Des images qui ont vivement fait réagir Marion Cotillard, elle-même engagée pour la protection de l'environnement. Celle qui prépare un documentaire écologiste a ainsi partagé la publication de Greta Thunberg, jeune activiste suédoise, sur son compte Instagram. Une vidéo qu'elle a accompagnée d'un message interpellant le gouvernement d'Emmanuel Macron.

"Cher gouvernement français, pouvez-vous m'expliquer ces images ?", a-t-elle ainsi écrit, accompagné du hashtag "insoutenables". Et d'ajouter : "Des activistes français et des étudiants en grève se font asperger de gaz lacrymogène alors qu'ils protestent pacifiquement, à Paris, contre une situation climatique désastreuse et trop ignorée."

La compagne de Guillaume Canet n'est pas la seule à avoir réagi. Le réalisateur de "Demain", Cyril Dion, s'est également saisi des réseaux sociaux pour dénoncer l'action des CRS, annonçant renoncer au grade de chevalier dans l'ordre du mérite : "Comment accepter d'être décoré par un gouvernement qui fait usage d'une telle violence à l'encontre d'une partie de sa population ?"

Vos réactions doivent respecter nos CGU.