Marine Le Pen, future éleveuse de chats ?

Marine Le Pen, future éleveuse de chats ?
Marine Le Pen, invitée par le Collectif des Africains à l'hôtel Holiday Inn Montparnasse Pasteur à Paris, le 2 mai 2017.

Dans les colonnes du nouveau numéro du magazine trimestriel politique Charles, en kiosque dès le 27 juin 2018, la leader frontiste évoque sa passion pour les petits félins. Elle n'exclut d'ailleurs pas d'avoir son propre élevage.

"Je suis très attachée à mes chats. (...) Je suis une mère à chats moi", révélait la fille de Jean-Marie Le Pen en 2015 au micro de i-Télé, précisant au passage avoir pleuré lorsque sa "jeune chatte" avait été "tuée par un chien". Cette passion a fait naître en elle une véritable dépendance à l'image du titre d'un article qui figurera au coeur d'un dossier spécial "Animaux & Politique" à paraître dans le prochain numéro de la revue Charles, laquelle aborde la politique sous des angles loin d'être communs : "Je suis dépendante aux chats".

Une ambition féline

La présidente du Rassemblement national (RN, ex-Front national) n'hésite pas à évoquer son amour pour les chats qui, à ses yeux, est peut-être un peu démesuré. "C'est absolument ridicule, mais je suis consciente et lucide sur ma situation de dépendance", a d'ailleurs assuré Marine Le Pen, citée par le JDD ayant mis la main sur l'entretien.

Dans cette interview accordée au magazine Charles, la femme politique, qui fêtera le 5 août prochain ses 60 ans, en profite pour lever le voile sur un rêve qu'elle espère un jour concrétiser : posséder son propre élevage. Cela "fait partie de mes futurs projets", a-t-elle confié avant de conclure : "Quand j'aurai un tout petit peu de temps à moi."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.