Marina Carrère d'Encausse : "Je tiens à la vie et j'ai peur de la perdre"

Marina Carrère d'Encausse : "Je tiens à la vie et j'ai peur de la perdre"
Marina Carrère d'Encausse à la conférence de presse du Sidaction à Paris, le 18 mars 2019.

Présenter depuis plus de vingt ans une émission médicale n'est pas de tout repos pour Marina Carrère d'Encausse, qui angoisse régulièrement pour sa santé.

Pendant près de vingt ans, Marina Carrère d'Encausse a co-animé Le Magazine de la santé avec Michel Cymes. Si lui a préféré voguer à de nouvelles activités en 2018, la docteur en médecine générale et en santé publique a préféré continuer l'aventure.

Aussi, France 5 lui a confié un nouveau rendez-vous : Enquête de santé. Et au fil du temps, peut-être même depuis son terrible accident de voiture, Marina Carrère d'Encausse se retrouve régulièrement confrontée à la peur de tomber malade. C'est en tout cas ce qu'elle a révélé à Buzz TV, qui a reçu le médecin lors de la diffusion d'un épisode d'Enquête de santé, diffusé mardi 4 février, abordant les millions de français qui ingèrent des antidépresseurs.

"À chaque symptôme, je passe une semaine d'enfer"

Les patients n'ont pas le monopole de l'angoisse, même les médecins sont victimes de paranoïa lorsqu'il s'agit de leur santé, ou celle de leurs enfants. "Le cancer me fait peur. À chaque symptôme, je me dis que j'en ai un, et je passe une semaine d'enfer. C'est fatigant... Je tiens à la vie et j'ai peur de la perdre ! Cela fait partie de mes angoisses", a-t-elle confié. Et oui, si depuis 20 ans elle prodigue ses précieux conseils, elle ne peut s'empêcher d'être inquiète.

Un état qu'elle a également vécu, lorsqu'elle s'est retrouvée a présenté l'émission sans Michel Cymes. Une anxiété qu'elle avait abordé dans Télé 7 jours, en 2018. : "Ce que je redoutais avant, c'était qu'on mette en doute ma légitimité à présenter une émission d'actualité. Finalement, ce n'est jamais arrivé. Et les gens sont même de plus en plus bienveillants à mon égard."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.