Marie Laforêt : les causes de sa mort révélées

Marie Laforêt : les causes de sa mort révélées
Marie Laforêt lors d'une séance photo à Paris, le 17 septembre 1991.

Marie Laforêt disparait le 2 novembre 2019 à l'âge de 80 ans. Près d'un an plus tard, l'une de ses filles lève le voile sur les circonstances du décès de la comédienne aux yeux perçants.

Un an après la mort de Marie Laforêt, un ouvrage posthume intitulé "Nous n'avons pas d'autre choix que de croire" sera publié le 29 octobre 2020 par les éditions Michel Lafon. Un livre dont la sortie a été rendue possible par Debora Kahn-Sriber, fille de l'artiste disparue, qui a réuni des textes signés par sa célèbre maman. Un nouveau cadeau pour les fans de la chanteuse dont 28 chansons inédites ont été récemment dévoilées et l'occasion pour la benjamine de l'artiste de révéler comment se sont déroulés les derniers jours de l'interprète de Manchester et Liverpool.

Dans ce livre posthume, Marie Laforêt parle de religion et de foi. Car celle qui a partagé l'affiche de "Plein Soleil " avec Alain Delon était très pieuse, comme l'a confié Debora Kahn-Sriber au magazine Gala dans un entretien publié le 22 octobre 2020 : "Elle venait à la messe tous les dimanches et écrivait au père qui faisait le sermon à ce moment-là pour lui donner son point de vue !"

"Elle était très sereine sur le sujet parce que très chrétienne, très croyante"

À nos confrères, la demi soeur de Lisa Azuelos a confié comment cette foi avait aidé sa mère à se préparer à la mort, qui ne l'effrayait "absolument pas", et ce même si elle faisait alors face à un "cancer des os qui s'est généralisé". "Elle était très sereine sur le sujet parce que très chrétienne, très croyante", a confié la fille de l'artiste. La publication de cet ouvrage posthume, c'est pour Debora Kahn-Sriber une manière d'honorer la mémoire de sa mère qui planchait depuis très longtemps sur ce livre : "Elle en a commencé l'écriture en 2015. Au début, elle pensait être encore de ce monde pour pouvoir le faire publier et en assurer la promotion elle-même. (...) Et puis, au moment où c'était vraiment la fin, elle a dit à Jean-Mehdi, mon frère, qu'elle voulait que je m'en occupe. Nous avons pris cela comme une promesse à lui faire."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.