Marc Lavoine : "Bluffé" par sa fille dans Kepler(s), il ne l'a pas pistonnée

Marc Lavoine : "Bluffé" par sa fille dans Kepler(s), il ne l'a pas pistonnée
Marc Lavoine à la première du spectacle "Totem" du Cirque du Soleil au parc de Bagatelle à Paris, le 30 octobre 2018.

Marc Lavoine est actuellement à l'affiche de "Kepler(s)", la nouvelle série policière de France 2, au côté de sa propre fille, Yasmine. En plein promotion, l'artiste de 56 ans s'est donc exprimé sur ces retrouvailles familiales inattendues à l'écran.

Lancée ce lundi 4 février 2019 à 21 heures, "Kepler(s)" est la nouvelle série événement de France 2. Marc Lavoine y interprète un policier confronté à la crise des migrants et à ses propres troubles de la personnalité, en donnant la réplique à sa fille, Yasmine, âgée de 21 ans. Interrogé par la presse sur ses impressions de père et des soupçons de piston, Marc Lavoine s'est empressé de répondre avec fermeté et tendresse.

Marc Lavoine, fier et impressionné par sa fille

Invité de Thomas Sotto dans 20h30 le dimanche (dimanche 3 mars), Marc Lavoine a tenu à balayer publiquement les rumeurs selon lesquelles Yasmine aurait été pistonnée pour obtenir le fameux rôle. "Pas du tout. Ce serait faire une offense à Frédéric Schoendoerffer (le réalisateur, ndlr) et ce serait faire offense aux gens de la chaîne qui produisent des films ici. Prendre des gens en piston, ce serait vraiment remettre en cause leur éthique", a-t-il affirmé avec conviction.

Lors d'une interview accordée au Parisien ce lundi 4 mars, Marc Lavoine a également voulu exprimer toute l'admiration qu'il portait à sa fille. "J'ai fait peu de scènes avec elle. J'ai regardé celles où elle joue sans moi et elle m'a bluffé. (...) Elle a passé le casting, a été prise et je l'ai félicitée", a-t-il expliqué avec fierté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.