Maïté : la petite-fille de la reine des fourneaux donne de ses nouvelles

Maïté : la petite-fille de la reine des fourneaux donne de ses nouvelles
Maïté lors d'une séance photo en 1995.

Fabien Gallet

Entre 1983 et 1999, Marie-Thérèse Ordonez alias Maïté, a transmis son savoir culinaire et sa légendaire bonne humeur aux téléspectateurs de France 2. Mais que devient-elle ? Réponse avec l'une de ses proches.

La célèbre cuisinière est absente des écrans depuis près de 20 ans. Heureusement, elle peut compter sur sa petite-fille, Camille Ordonez, pour prendre la relève. Cette dernière a effectivement participé à l'émission Objectif Top Chef, animée par Philippe Etchebest, en novembre dernier. À cette occasion, sa grand-mère (avec laquelle le meilleur ouvrier de France a d'ailleurs fait sa première télé) lui avait laissé un petit mot en vidéo. Bon nombre des téléspectateurs s'étaient alors demandés ce que devenait Maïté, elle qui animait les émissions La Cuisine des Mousquetaires et À Table, sur France Télévisions. La jeune Camille, 18 ans, s'est chargée de donner de ses nouvelles dans une interview accordée à Femme Actuelle le 14 juin 2019 : "Elle va bien, elle profite de sa retraite et de sa famille."

"Elle n'a plus les mêmes centres d'intérêt"

Aura-t-on la chance de la revoir sur le petit écran ? La réponse risque d'en décevoir certains. "Elle ne veut plus répondre aux interviews ou faire de la télévision, ce n'est plus son truc", explique sa petite-fille avant de préciser : "C'est une volonté de sa part de s'effacer comme elle le fait, elle n'a plus les mêmes centres d'intérêt. Elle préfère rester en famille. Il y a quelques jours, on était tous ensemble pour son anniversaire (elle a fêté ses 81 ans début juin, ndlr), on a passé une belle journée. C'est ça qui compte pour ma grand-mère."

Maïté a donc troqué son tablier pour une retraite dorée. Heureusement, elle peut compter sur sa petite-fille pour lui succéder derrière les fourneaux. Cette dernière, qui passe son brevet professionnel des Arts de la table, admet avoir "toujours été considérée comme 'la relève de Maïté' depuis toute petite". "Quand ma grand-mère faisait le tour du restaurant pour saluer ses clients, elle me prenait avec moi et elle me présentait aux gens en disant que j'étais 'la relève' alors je crois que j'étais conditionnée dès le départ", conclut Camille.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.