Macha Méril : "Je ne vois pas pourquoi la sexualité s'arrêterait" à 80 ans

Macha Méril : "Je ne vois pas pourquoi la sexualité s'arrêterait" à 80 ans
Macha Méril lors de L'été littéraire des Deux Magots à Paris, le 24 juin 2019.

L'actrice Macha Méril s'est livrée au Parisien à propos de sa prochaine pièce dans laquelle elle joue à la "Sorcière". La femme du regretté Michel Legrand est revenue sur le sexe selon l'âge. Pour elle, pas de doute, elle "assure (qu'elle) est une femme bien plus intéressante maintenant, et même désirable".

La veuve du compositeur Michel Legrand reprend du service pour la première fois depuis la disparition de ce dernier. L'actrice revient au théâtre du Poche-Montaparnasse avec "Sorcière". Pour l'occasion, Macha Méril s'est livrée au Parisien dans un entretien paru le 14 septembre 2020. L'actrice est notamment revenue sur l'anniversaire de ses 80 ans. Elle "(se) préfère aujourd'hui qu'à 30 ans", et donc l'actrice "ne (voit) pas pourquoi la sexualité s'arrêterait" à cet âge.

Macha Méril a soufflé ses 80 bougies le 3 septembre 2020. Pour l'octogénaire, cet anniversaire ne ressemble pas aux autres, car elle pense à "constituer un club qu'elle appellera 'Happy Seventies', parce que les femmes n'aiment pas dire qu'elles ont 80 balais. Mais ça a beaucoup changé, les femmes actives de plus de 70 ans sont les meilleures, les plus performantes, elles ont l'expérience et s'en foutent un peu".

"C'est tellement formidable, être belle jusqu'au bout"

L'actrice qu'on a vue au cinéma en 2017 dans "Un profil pour deux" de Stéphane Robelin avait déjà parlé de sexe et avoué qu'elle avait eu "une sexualité réjouissante". Elle continue à parler de ce club de joyeuses septuagénaires : "Je veux mixer, bien sûr, et ne pas prendre que des actrices, ce sont les plus chiantes parce qu'elles ne veulent pas dire leur âge. Je ne comprends pas pourquoi." Macha Méril développe sur ce point : "C'est tellement formidable, être belle jusqu'au bout. Souvent, on me dit : vous n'avez pas changé. Mais si, je m'améliore. Et je le crois, profondément."

Celle qui avait sorti en 2003 le livre "Biographie d'un sexe ordinaire" (édition Albin Michel) assure "qu'il faudrait (qu'elle) le réécrive parce qu'on ne vit pas sa sexualité de la même façon à 30, 40 ou 50 ans..." Et de rajouter qu'heureusement "ça continue, c'est la bonne nouvelle". Et même si avec l'âge "bon, vous avez un petit problème les mecs". Et de se reprendre en avouant que "c'est idiot. Parce qu'il y a d'autres formes de sexualités tout aussi riches et subtiles".

Retrouvez Macha Méril dès le 15 septembre 2020 à l'affiche de "Sorcière" au théâtre du Poche-Montparnasse à Paris.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.