Lou Doillon : sa passion pour les affaires criminelles

Lou Doillon : sa passion pour les affaires criminelles
Lou Doillon dans le village de Roland-Garros à Paris, le 6 juin 2015.

Fille de Jane Birkin et du réalisateur Jacques Doillon, Lou Doillon est une chanteuse et une actrice accomplie. Après la sortie de son tout nouvel EP intitulé "Look at me now", le 27 novembre 2020, la jeune femme était invitée dans l'émission Musique ! sur Europe 1. L'occasion pour elle d'aborder un pan caché de sa personnalité.

Si l'on connaît Lou Doillon en tant que chanteuse, mannequin et actrice, en revanche, on ne soupçonnait pas que la jeune femme de 38 ans était une grande passionnée de récits d'affaires policières et criminelles. L'artiste y trouve même un côté "rassurant" qu'elle apprécie tout particulièrement. "Je fais des métiers très étranges, dans lesquels la vraie résolution n'existe pas. Qu'est-ce que c'est qu'une vraie bonne chanson ? Qu'est-ce que c'est qu'un grand livre ou pas? On ne sait pas bien. Alors qu'une bonne enquête de police, si c'est résolu pour de vrai, ça veut dire qu'on a trouvé les coupables et qu'on les a mis en taule. Donc ça, il y a quelque chose de rassurant", explique-t-elle à Émilie Mazoyer.

Christophe Hondelatte, son "porte-bonheur"

"Ce que j'aime, c'est que ça en dit long sur nous tous aussi : tout se joue à rien. Le fait même de sombrer ne se joue à rien. J'aime le côté 'nos petits voisins'. Ces gentils petits voisins, si ça se trouve, leurs bruits d'aspirateur à 2 heures du matin, en fait c'est une scie sauteuse. Ça, ça me rassure", précise-t-elle. Mais d'où lui vient donc cette passion ? L'explication est claire : Lou Doillon avoue être une grande fan de Christophe Hondelatte, présentateur de la célèbre émission Faites entrer l'accusé, de 2000 à 2011.

Au début de sa carrière, la jeune femme rencontre l'animateur pour la première fois alors qu'elle s'apprête à donner son tout premier concert. "J'étais dans une toute petite loge pourrie, où il y avait une sorte de lucarne pour voir le public rentrer. J'avais évidemment une trouille bleue. Je vois Hondelatte rentrer et je hurle 'Y'a Christophe Hondelatte ! Mon groupe m'a regardé atterré, mais j'ai dit 'Il est là, ça va me porter bonheur'. Ensuite, un très proche l'a invité pour mon premier Olympia, et il continue à me porter bonheur", conclut-elle en riant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.