Loana : drogue, alcool... Un livre raconte sa descente aux enfers

Loana : drogue, alcool... Un livre raconte sa descente aux enfers
Loana Petrucciani lors d'une séance photo en marge du 72ème Festival de Cannes, le 21 mai 2019.

Dans son livre "Sexisme Story, Loana Petrucciani", le journaliste Paul Sanfourche mène l'enquête et retranscrit une série d'entretiens avec la gagnante de la première édition de l'émission Loft Story. L'occasion d'en découvrir davantage sur la descente aux enfers connue par la star après son ascension fulgurante.

Lorsqu'il a découvert Loana sur le petit écran en 2001, Paul Sanfourche a eu le coup de foudre. Aujourd'hui âgé de 35 ans, celui qui est maintenant journaliste est toujours fasciné par l'icone de la téléréalité qui a récemment été hospitalisée. Depuis 20 ans, la star a connu bien des déboires, et pour l'auteur de ce nouveau livre qui lui est consacré, ceux-ci seraient en grande partie liés au sexisme. Dans son "Sexisme story, Loana Petrucciani", à paraître le 4 février 2021 aux éditions du Seuil, il entend réhabiliter et rendre justice à celle qui a nourri ses fantasmes d'adolescent.

"Aux yeux du public, Loana a eu tort toute sa vie, quoi qu'elle fasse", confie l'auteur dans les colonnes de L'Obs au cours d'un entretien publié le 1er février 2021. "Critiquée jeune parce qu'elle met son corps parfaitement standardisé en avant puis critiquée à 40 ans parce qu'elle est obèse", elle est selon lui "l'incarnation du sexisme et des violences sexistes". Pour écrire son livre, le journaliste a rencontré plusieurs fois Loana, et Femme Actuelle, qui a pu lire l'ouvrage avant sa sortie, a rapporté quelques extraits de ces entretiens.

"Dès 10 heures du matin, je prenais deux traits. C'était devenu ma nourriture principale"

Déboussolée par l'exposition médiatique dont elle a brusquement fait l'objet, Loana a sombré dans la drogue, et notamment la cocaïne. "Dès 10 heures du matin, je prenais deux traits. C'était devenu ma nourriture principale", a-t-elle avoué au journaliste, précisant que ces abus lui ont causé "de très gros trous de mémoire". Paul Sanfourche a également à faire la lumière sur la forte prise de poids de Loana, qui serait selon lui en partie liée à la prise de médicaments.

Alors qu'elle était hospitalisée suite à une tentative de suicide, "les médecins du centre hospitalier de la Fontonne d'Antibes lui auraient alors prescrit du Tercian, un puissant neuroleptique", explique le journaliste dans son ouvrage. Selon lui, entre son entrée à l'hôpital et sa sortie, la star qui a récemment pris la parole pour défendre les femmes battues serait passée de soixante‐dix‐neuf à quatre‐vingt‐quinze kilos. "Et puis, il y a l'alcool, massivement ingurgité à cette époque", ajoute le journaliste à qui Loana a confié qu'elle buvait à cette période "un litre de whisky par jour". Pour l'heure, Loana n'aurait pas encore lu l'ouvrage qui lui est consacré, mais l'auteur a révélé à L'Obs attendre "avec impatience et fébrilité son avis".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.