Lio : "Pour moi le féminisme a toujours été une fierté"

Lio : "Pour moi le féminisme a toujours été une fierté"
Lio lors de la soirée des 100 ans du papier toilette Lotus Moltonel à L'Olympia à Paris, le 20 septembre 2018.

Interviewée par nos confrères de Brain Magazine, Lio a évoqué son fort engagement dans la cause féministe et dénoncé les dérives du système patriarcal.

Depuis quelques mois, Brain Magazine publie quotidiennement une newsletter intitulée Brain Matin. Dans l'édition du 6 mars 2021, on peut lire un long entretien que la chanteuse Lio a accordé au média, au cours duquel elle est revenue sur sa carrière et plus particulièrement sur les mauvaises rencontres qu'elle a pu faire dans le milieu artistique. L'interprète de Banana Split y a réaffirmé ses idéaux féministes et a saisi l'occasion de fustiger le patriarcat.

"J'ai été ce jouet qui se débat et ils adoraient ça", confie Lio avant de poursuivre : "Plus tu te tortilles au bout de l'hameçon, plus tu pleures pour te réconforter sur leur put**n d'oreiller de m**de, et plus ça les excite." Plus loin, celle qui dit n'avoir longtemps été entourée "que d'hommes" critique les méthodes "du patriarcat, de la masculinité, du phallocentrisme" et se remémore la jeune femme qu'elle était à ses débuts : "J'ai une tendresse pour la Lio de ses débuts, petite fille seule au milieu de ce monde horrible d'adultes." Aujourd'hui, elle compte s'entourer exclusivement de femmes pour un projet d'album qu'elle prépare depuis longtemps : "Le prochain disque que je voudrais faire, que j'avais démarré avant la pandémie, ça sera que des femmes ! J'ai Hoshi qui m'a écrit un truc, peut être que maintenant Angèle voudra bien m'écrire un truc maintenant qu'on échange parfois sur Instagram. Ces filles je les admire à fond, je ne les trouve pas meilleures mais tellement plus futées que moi à l'époque !"

"J'étais une jeune artiste, j'essayais d'exister, d'être autonome"

Féministe, Lio affirme l'être depuis toujours. Et si elle admire les jeunes chanteuses qui s'engagent en faveur de cette cause, elle explique qu'il a été compliqué pour elle, à ses débuts, de mettre des mots sur cette envie de lutter contre le système patriarcal : "Pour moi le féminisme a toujours été une fierté, une nécessité et un honneur. Ma mère a eu le courage de fuir un pays fasciste sans aucun soutien, seule et enceinte. Elle aussi était une femme éprise de libertés, qui voulait vivre sa vie. Donc je l'étais, féministe, mais je n'avais pas encore ni déconstruit, ni construit, j'étais une jeune artiste, j'essayais d'exister, d'être autonome, d'avoir ma voie au chapitre et je pensais que c'était acquis tout ça. Donc ça a été très compliqué."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.