Line Renaud : "Quand on est à la fin de sa vie, qu'on nous aide à partir !"

Line Renaud : "Quand on est à la fin de sa vie, qu'on nous aide à partir !"
Line Renaud lors du photocall de la 18e édition du Dîner de la mode du Sidaction au Pavillon Cambon Capucines - Potel et Chabot à Paris, le 23 janvier 2020.

La comédienne de 92 ans s'est entretenue avec Audrey Crespo-Mara pour le numéro de Sept à Huit diffusé le 25 octobre 2020 sur TF1. Elle a alors défendu le droit de mourir dans la dignité, cause pour laquelle elle a décidé de s'impliquer.

Après Catherine Laborde qui a raconté avec émotion sa maladie, puis Laeticia Hallyday qui a parlé de sa reconstruction après la mort de Johnny, c'était au tour de Line Renaud de se confier, ce dimanche, dans Sept à Huit. L'actrice ayant célébré ses 92 ans le 2 juillet dernier a notamment évoqué ce qu'elle voulait, et ce qu'elle ne voulait pas, pour sa fin de vie. "Ça sera dans mon testament ! Je ne veux pas qu'on prolonge inutilement", a-t-elle expliqué.

"Quand on souffre, on part. Mais la vie est belle..."

Le droit de mourir dans la dignité est "une cause (qu'elle prend) en main". "Quand on est à la fin de sa vie, qu'on nous laisse partir, qu'on nous aide à partir !", a clamé la comédienne avant d'ajouter, visiblement émue : "Il faut nous aider à partir, il faut, je le demande. Quand on souffre, on part. Mais la vie est belle..."

Si elle compte profiter de la vie jusqu'au bout, Line Renaud ne cache pas qu'elle pense de plus en plus à la mort en raison de son âge. Le 12 octobre dernier, sur BFMTV, celle qui a récemment fait un AVC confiait : "Je suis obligée d'y penser en ce moment. J'ai tellement de copines qui partent. Annie Cordy, c'était une surprise pour moi. Je l'aimais tellement... C'est l'hécatombe et ce sont des gens qui ont mon âge. Alors je dis : 'Who's next ?' (Qui sera le prochain ?, ndlr)."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.