Ligue du LOL : Karine Le Marchand réagit en dénonçant le cyberharcèlement

Ligue du LOL : Karine Le Marchand réagit en dénonçant le cyberharcèlement
Karine Le Marchand à Roland-Garros à Paris, le 4 juin 2017.

Émilie Nougué

Sur Instagram, le 12 février 2019, l'animatrice de M6 a expliqué dans un long message pourquoi elle avait quitté Twitter il y a près d'un an.

Depuis la parution, le 8 février dans Libération, d'un article intitulé "La Ligue du LOL a-t-elle vraiment existé et harcelé des féministes sur les réseaux sociaux ?", les témoignages se multiplient à propos de ce groupe d'une trentaine de journalistes, publicitaires et communicants qui harcelaient des utilisateurs (et surtout des utilisatrices) de Twitter entre 2009 et 2012. Karine Le Marchand n'a pas été victime des exactions de ce groupe, mais elle a rebondi sur cette actualité pour évoquer le cyberharcèlement.

Pour la fin de l'anonymat sur Internet

"J'ai quitté Twitter à cause de toute cette haine quotidienne qui y circule", a-t-elle commencé par dire sur Instagram avant de poursuivre : "Oui à la liberté d'expression lorsqu'elle est assumée et argumentée. Tuer par un 'bon mot', c'est possible sur des sujets fragiles. Ce n'est pas mon cas, et je suis un personnage publique, donc j'encaisse. Mais devant la montée du racisme, de l'antisémitisme, de l'islamophobie et de l'homophobie, je ne comprends pas pourquoi on ne légifère pas sur la fin de l'anonymat sur les réseaux sociaux."

L'animatrice de L'Amour est dans le pré a ensuite conclu : "Il est temps que toute cette haine virale s'arrête, car cela devient une épidémie de lâches." De nombreux internautes ont approuvé ses propos, y compris Estelle Denis qui a commenté : "Il me semble nécessaire de ne plus pouvoir insulter ou menacer des gens en étant planqué derrière un pseudo."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.