Lieux culturels fermés : les célébrités réagissent aux annonces de Jean Castex

Lieux culturels fermés : les célébrités réagissent aux annonces de Jean Castex
Jean Dujardin lors du photocall en marge de la projection de "J'accuse" à la Mostra de Venise, le 30 août 2019.

La nouvelle a fait l'effet d'une douche froide. Jeudi 10 décembre 2020, le Premier ministre Jean Castex indiquait que contrairement à ce qui avait été prévu, les lieux culturels ne rouvriraient pas leurs portes le 15 décembre prochain. Une annonce qui a provoqué de nouvelles réactions parmi les célébrités, qui ont fait part de leur désarroi dans les médias et sur les réseaux sociaux.

L'année 2020 s'achèvera donc sans que les salles de cinéma, les théâtres et les salles de concert ne puissent rouvrir leurs portes. Pour le monde de la culture et ses acteurs, les nouvelles mesures de déconfinement annoncées le 10 décembre par Jean Castex constituent une très mauvaise nouvelle et une immense déception. À l'issue de l'intervention du Premier ministre, nombreuses sont les stars à avoir pris la parole pour faire part de leur colère, de leur tristesse et de leur ras-le-bol. Parmi elles, Jean Dujardin, François Berléand, Guillaume Canet ou encore Pierre Niney.

Sur son compte Instagram, Jean Dujardin a publié une photo de lui dans le film muet "The Artist" indiquant simplement en légende de son post : "Pas les mots". De son côté, Guillaume Canet a mis en ligne une vidéo dans laquelle on peut voir des voyageurs s'entasser dans les transports en commun, des grands magasins bondés, et l'affichage d'un message clair adressé au gouvernement : "Rouvrez nos salles de cinéma". Pierre Niney a quant à lui décidé d'apostropher directement la ministre de la Culture Roselyne Bachelot sur Twitter : "Franchement c'est dur de se dire que tous les commerces, avions, trains et grandes surfaces de France peuvent accueillir du public... mais pas les cinémas et les théâtres qui ont fait tant d'efforts pour être des lieux irréprochables sanitairement..." La ministre qui a récemment été vue dans Les Reines du Shopping lui a d'ailleurs répondu sans tarder, expliquant notamment qu'il fallait "tenir bon".

"Les salles de cinéma sont vouées à disparaitre, là c'est un accélérateur."

Pour François Berléand, interrogé par nos confrères du Parisien, "c'est sans arrêt des douches froides". Selon lui, il aurait été préférable de ne pas faire de promesses sans avoir la certitude de pouvoir les tenir : "À ce compte, on aurait préféré qu'on ne nous dise pas que ça pouvait rouvrir le 15..." Interviewé par LCI, Charles Berling n'a pas mâché ses mots : "Il faudrait peut-être ne pas avoir cette haine des artistes qui commence à bien faire. Donc je suis très en colère, très affligé (...) je pense que Roselyne Bachelot est de tout coeur avec nous, mais elle est dans un gouvernement de petits commerçants, là comme par hasard, on lui demande de ne pas s'exprimer."

Très pessimiste sur l'avenir des salles obscures, Mathieu Kassovitz a fait sur BFMTV un triste constat et de sinistres prédictions : "On est dans une pandémie mondiale, des gens qui meurent, un problème qu'on maitrise pas. L'ouverture des salles de cinéma et des musées est le dernier problème qu'on devrait avoir. (...) Pour les salles de cinéma, c'est deux familles : Gaumont et Pathé, c'est eux qui tiennent toutes les salles, on va pas pleurer pour eux. (...) Le futur du cinéma il n'est plus là. Les salles de cinéma sont vouées à disparaitre, là c'est un accélérateur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.