Les stars réagissent au décès de Vanille, assassinée par sa propre mère

Les stars réagissent au décès de Vanille, assassinée par sa propre mère
Ingrid Chauvin lors du photocall de la soirée d'ouverture du 58e festival de Télévision de Monte-Carlo, à Monaco le 15 juin 2018.

Samedi 8 février 2020, une alerte enlèvement avait été déclenchée après la disparition de Vanille, 1 ans, la veille. Malheureusement, son décès a été annoncé le lendemain par le procureur d'Angers, révélant que la petite fille avait été étouffée par sa mère.

Après avoir été enlevée vendredi, Vanille a été retrouvée sans vie dans une benne à vêtements du centre-ville d'Angers. C'est sa mère, 39 ans, placée en garde à vue dimanche 9 février au matin, qui a avoué l'avoir tuée, comme l'a précisé Eric Bouillard, le procureur de la République. Un sordide fait divers qui a ému de nombreux internautes et plusieurs stars, à commencer par Ingrid Chauvin.

"Si l'adoption avait été possible..."

C'est sur les réseaux sociaux que la comédienne a décidé de faire part de sa tristesse mais aussi de sa fureur après avoir appris la triste nouvelle. "Je suis horrifiée et tellement en colère par le décès de la petite Vanille...", a-t-elle écrit dans un long commentaire posté en légende de la photo de la fillette disparue. Et de poursuivre : "Combien de décès et de vies brisées faudra-t-il attendre pour que la protection de l'enfance agisse dans un réel bon sens. Quand arrêterons nous de privilégier les liens du sang à tout prix !"

"Quand je pense que cette petite fille aurait pu ce soir s'endormir en toute sérénité au sein d'une famille aimante, comme la nôtre et comme bien d'autres si l'adoption avait été possible...", a ajouté l'héroïne de "Demain nous appartient", évoquant son expérience personnelle : "Quand je pense qu'on a osé nous dire que nous aurions beaucoup de mal à adopter parce que nous sommes déjà parents !" Et de conclure avec ces quelques hashtags : #honte #colère #enfantsplacés.

Une stupeur et une incompréhension partagées par d'autres stars du petit écran. "Et voilà que je me trouve à sangloter... la pauvre petite Vanille... tuée par sa propre mère... C'est atroce", a écrit Christophe Beaugrand sur Twitter. "C'est abominable", a assuré Laurie Cholewa tandis que Faustine Bollaert n'a visiblement pas trouvé les mots : "Vanille..."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.