Les stars des années 80 se mobilisent pour les EHPAD

Les stars des années 80 se mobilisent pour les EHPAD
Sabrina Salerno et Chantal Richard (Sloane) à l'avant-première du film "Stars 80, la suite" à l'Olympia de Paris le 5 décembre 2017.

Chantal Richard a organisé un appel aux dons via un clip solidaire de Pour tous ceux qui vont s'aimer. Sloane, sans Peter, promet de reverser l'intégralité des recettes de cette opération pour les services gériatriques de l'AP-HP. Accompagnés de nombreuses stars des années 80, Sloane et Richard Anderson profitent de l'annulation de leur tournée "Stars 80" pour aider les EHPAD.

Chantal Richard (Sloane) a organisé un enregistrement en visio avec ses amis et chanteurs des années 80. On retrouve à ses côtés Lio, Pat Otawan, Christiane Obydol de la "Zouk Machine", Jean-Pierre Morgand du groupe "Les Avions", ou encore l'interprète de Reality, titre phare du film "La Boum" : Richard Sanderson. Ce dernier a d'ailleurs géré le montage de la vidéo de tous ces artistes chez eux ou dans des extraits de scène, chantant à l'unisson pour aider les personnes fragiles durant la crise sanitaire.

La pléiade d'artistes a interprété un morceau qui a fait la renommée du duo Peter et Sloane, tout en brandissant des pancartes sur lesquelles était écrit "Vous nos anciens, on vous aime, courage". Ils sont aussi accompagnés par la chorale "La Serre Enchantée" le temps de cette reprise. Il s'agit d'un appel aux dons pour le personnel soignant et les personnes âgés. L'intégralité des recettes est versée à la fondation de l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.

Des stars qui s'unissent face à la crise sanitaire

Et même si d'autres initiatives sont lancées parallèlement et que d'autres artistes multiplient leur aide, Francky Vincent, Herbet Léonard, ou encore Jean-Luc Lahaye rejoignent le cercle des stars qui se sont mobilisées pour la protection des doyens et des soignants. Chantal Richard, en revanche, n'en est pas un son coup d'essai en matière de solidarité. Bravo à eux et à "tous ceux qui vont l'aimer".

Vos réactions doivent respecter nos CGU.