Les derniers mois éprouvants du mari de Céline Dion: "Il ne pouvait plus manger"

Les derniers mois éprouvants du mari de Céline Dion: "Il ne pouvait plus manger"
Céline Dion et son mari René Angelil lors de leur arrivée au Studio Gabriel pour l'enregistrement de l'émission "Vivement dimanche" (diffusée le 17/11), à Paris, le 13 novembre 2013.

Elisabeth Reynaud, auteure d'un livre consacré à Céline Dion sorti en octobre 2020, revient sur les derniers mois difficiles de son défunt mari, René Angélil dans les colonnes du magazine Gala.

Le 14 janvier 2016, René Angelil décédait des suites d'un cancer de la gorge alors âgé de 73 ans. Une épreuve pourCéline Dion, sa femme depuis 1994, qui a toujours pris soin de lui. C'est en tout cas ce que confie Elisabeth Reynaud, auteure du livre Céline Dion - icône et femme de coeur, aux éditions Larousse, dans une interview accordée au magazine Gala. Elle revient sur les derniers mois de vie difficiles du Canadien.

Un véritable combat

Reprenant des extraits de son livre, Elisabeth Reynaud explique que René Angélil était, à la fin, extrêmement affaibli et diminué : "Il était bouffi, n'avait plus de langue, il ne pouvait plus manger, était aveugle et sourd et c'est Céline qui le nourrissait par sonde". Et de poursuivre : "Céline allait sur scène dans les paillettes et l'heure d'après, elle nourrissait René par sonde alors qu'il était mourant et ça a duré des mois". Il semblerait donc que la chanteuse de 52 ans ait été aux côtés de l'homme de sa vie jusqu'au bout, tout en assurant d'une main de maître sa carrière.

En tant que bon manager et bien avant de devenir l'ombre de lui-même, René Angélil aurait même prévu ses propres funérailles - qui ont eu lieu le 22 janvier 2016 à Montréal - indique l'auteure. "René s'est dit qu'il serait le manager de Céline jusqu'au bout, jusqu'à organiser ses propres funérailles." Nul doute l'amour qui unissait le couple était fort. Céline Dion rendait, d'ailleurs, un dernier hommage à son défunt mari avec le titre "Encore un soir", sorti le 24 mai 2016.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.