Les 3 plus gros scandales de la télé française

Les 3 plus gros scandales de la télé française
Serge Gainsbourg en concert au Zénith de Paris, en 1988.

Depuis sa création il y a plus de 70 ans, la télévision française a connu son lot de dérapages, de coups de gueule, de tricheries et autres comportements choquants. À l'occasion de la journée mondiale de la télévision, qui a lieu tous les 21 novembre, retour sur 3 scandales qui ont marqué le petit écran en France.

Serge Gainsbourg brûle un billet de 500 francs

Le 11 mars 1984, Serge Gainsbourg brûle un billet de 500 francs en direct sur TF1, dans l'émission Sept sur sept. Une séquence devenue emblématique et qui, sur le coup, a choqué de nombreux téléspectateurs. La première chaîne a reçu de nombreuses lettres d'insultes et son standard a été rapidement saturé. Roi de la provocation, l'ex-compagnon de Jane Birkin avait aussi fait scandale en 1986 en lançant "I want to fuck her" face à Whitney Houston.

Tricheries dans Intervilles

En 1997, photos à l'appui, Le Canard Enchaîné et Libération accusent Olivier Chiabodo, arbitre dans l'émission Intervilles, d'avoir favorisé à plusieurs reprises l'équipe du Puy du Fou. Ce dernier, en effet, faisait des signes de la main aux participants pour leur indiquer les bonnes réponses aux questions posées lors d'un quiz. Des révélations qui ont eu un retentissement proportionnel au succès du programme et qui ont conduit au licenciement pour faute grave d'Olivier Chiabodo.

Le sketch de Dieudonné sur France 3

En décembre 2003, dans On ne peut pas plaire à tout le monde, Dieudonné se lance dans un sketch où il campe un colon israélien. Son personnage s'en prend à Jamel Debbouze, le qualifiant d'"humoriste musulman", invite les jeunes à rejoindre "l'axe du bien américano-sioniste" et repart en faisant le salut nazi. Une séquence qui a marqué un tournant pour l'humoriste et son image médiatique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.