Léa Salamé : comment vit-elle les critiques sur les réseaux sociaux ?

Léa Salamé : comment vit-elle les critiques sur les réseaux sociaux ?
Léa Salamé lors de l'émission Unis Pour Le Liban tournée à Beyrouth, le 1er octobre 2020.

Le 5 octobre 2020, Léa Salamé était invitée sur le plateau de l'émission C à vous pour débattre de la place des femmes dans les médias. À cette occasion, la journaliste franco-libanaise a dénoncé la violence des critiques dont elle et ses consoeurs font l'objet sur les réseaux sociaux.

Léa Salamé, Apolline de Malherbe et Alba Ventura étaient reçues le 5 octobre dernier par Anne-Élisabeth Lemoine sur le plateau de C à vous pour parler de la place qu'elles occupent en tant que femmes dans l'univers de la radio et de la télévision. Et tandis qu'Alba Ventura est revenue sur la façon dont elle a été "très mal reçue" par Didier Raoult qui aurait alors fait preuve de "mépris" et de "machisme", Léa Salamé a quant à elle évoqué la virulence des critiques qu'elle essuie régulièrement sur les réseaux sociaux. Selon elle, ces critiques seraient principalement liées au fait qu'elle est une femme.

"Parfois c'est des insultes vraiment en-dessous de la ceinture"

C'est Anne-Élisabeth Lemoine qui a lancé le sujet des critiques essuyées sur les réseaux sociaux : "Les critiques sont violentes, injustifiées aussi parfois, parce qu'on est une femme." Ce à quoi Léa Salamé a répondu : "Non, elles sont parfois justifiées les critiques, et c'est bien les critiques, mais je note qu'il y a une délectation particulière sur les réseaux sociaux à taper sur les femmes. On prend tout le temps. On l'a accepté, parfois ça fait plus mal que d'autres (...) parfois c'est des insultes vraiment en-dessous de la ceinture. On essaye de se blinder mais... C'est ce que m'avait dit Anne Sinclair une fois : 'Dieu bénisse ! Je ne fais pas de journalisme à ton époque, parce que moi avec les réseaux sociaux j'aurais pas tenu.'"

Léa Salamé finira-t-elle par prendre la même décision que sa consoeur Alba Ventura, qui a choisi de ne plus lire ce qui est écrit à son propos sur les réseaux sociaux ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.