Le prince George en danger : sa sécurité renforcée

Le prince George en danger : sa sécurité renforcée
Le prince William et le prince George de Cambridge quittent Hambourg après leur visite officielle en Allemagne, le 21 juillet 2017.

Après des menaces proférées à l'encontre de leur famille et plus particulièrement de leur fils aîné, le prince William et Kate Middleton auraient pris les choses en main et renforcé la sécurité de leur bambin de 4 ans.

Le prince George n'a pas que des admirateurs. Preuve en est, jeudi 31 mai 2018, Husnain Rashid, un homme de 32 ans présumé islamiste radicalisé et arrêté courant novembre 2017 par les autorités britanniques, a avoué au cours de son procès avoir encouragé d'autres djihadistes à attenter aux jours du fils de Kate et William, via l'application de messagerie cryptée Telegram. Selon le Guardian, ce dernier évoquait l'idée de s'en prendre au garçon de 4 ans à la Thomas's Battersea School de Londres. "Même la famille royale ne sera pas épargnée. L'école commence tôt", avait-il ainsi écrit en légende d'une photo partagée sur le Web en octobre dernier.

Plus de gardes, pas moins de sorties

Malgré ces menaces d'assassinat, la famille royale n'entend pas se laisser intimider. Ainsi, d'après les informations du site américain TMZ, la protection du petit George va être renforcée dans les prochains jours, notamment au niveau de l'école du jeune prince. Le nombre de gardes postés aux abords de l'établissement sera ainsi revu à la hausse. De même, lors de ses déplacements avec les membres de sa famille, sa sécurité sera assurée par davantage de personnel.

Et pour cause, le frère de la princesse Charlotte et du petit dernier, le prince Louis, devrait apparaître publiquement à plusieurs reprises à Londres. Ce sera notamment le cas ce 9 juin à l'occasion du Trooping the Colour, la célèbre parade organisée le jour de l'anniversaire de la reine Elizabeth II. La grand-mère du prince George célébrera en effet ses 93 ans entourée de ses proches, du haut du balcon de Buckingham Palace.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.