Le jour où Lorie a été opérée d'urgence à cause d'une grossesse extra-utérine

Le jour où Lorie a été opérée d'urgence à cause d'une grossesse extra-utérine
Lorie Pester lors du 58e Festival de Télévision de Monte-Carlo à Monaco, le 16 juin 2018.

Pour la promotion de son autobiographie "Les choses de ma vie", la chanteuse Lorie Pester a été invitée sur le plateau de La Maison des maternelles sur France 5, le mercredi 3 octobre 2018. Elle s'y est notamment confiée, sans aucune gêne, sur sa grossesse extra-utérine.

Le 4 octobre sortira en librairie l'autobiographie de l'actrice de la série "Demain nous appartient" dans laquelle elle se livre sur des sujets personnels. Sur le plateau de La Maison des maternelles, elle en a dévoilé davantage, notamment sur sa bataille pour devenir maman.

"Ça a mal tourné"

Le sujet de son endométriose était au coeur des discussions, et c'est sans tabou que Lorie Pester a raconté comment elle avait appris sa maladie : "J'ai fait une grossesse extra-utérine qui a vraiment mal tourné. Mon médecin m'avait dit : 'Il faut que tu restes 3,4 jours chez toi.' J'avais fait une piqûre et pris mes médicaments. On m'avait dit qu'il allait se passer des choses étranges dans mon corps. Au quatrième jours, je me réveille et je tombe dans les pommes de douleur. Je me suis dit que c'était peut-être ça les choses étranges qu'il me disait. Mais au bout de trois fois dans la matinée, je me suis dit que ce n'était pas normal."

Après une visite express chez son gynéco, elle s'est retrouvée au bloc opératoire quelques heures plus tard. Et alors qu'elle entendait régulièrement que ses douleurs durant ses règles étaient "normales", elle a par la suite appris qu'elle était malheureusement atteinte d'endométriose, ce qui lui provoquait ces douleurs.

Toujours désireuse de devenir maman, la célèbre chanteuse a récemment révélé avoir fait congeler ses ovocytes en Espagne car cette procédure est toujours illégale en France. En quête de prises de conscience et de progrès à ce sujet, elle a même envoyé son livre à la ministre de la Santé mais attend toujours une réponse !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.