Le concours Miss France sexiste ? Après Sylvie Tellier, Laury Thilleman réagit !

Le concours Miss France sexiste ? Après Sylvie Tellier, Laury Thilleman réagit !
Laury Thilleman (Miss France 2011) lors du dernier défilé de mode Haute-Couture printemps-été 2020 "Jean-Paul Gaultier" au théâtre du Châtelet à Paris, le 22 janvier 2020.

Dans une interview accordée au magazine Télé-Loisirs lundi 16 mars 2020, Laury Thilleman, Miss France 2011, revient sur le rapport concernant l'état des lieux du sexisme en France en 2019. Un compte-rendu piquant qui n'épargne pas le concours de beauté...

Le dossier du Haut conseil pour l'égalité femmes et hommes estime que le concours fait une "caricature archaïque" de la femme et normalise "la femme objet". Des accusations que Sylvie Tellieravait alors qualifiées de "tissu d'approximations et de partialité" à l'occasion d'un entretien à Puremédias.com. Mais celle qui dirige la société Miss France depuis 2007 n'est pas la seule à donner son avis sur le sujet. Aujourd'hui, c'est au tour de Laury Thilleman de donner sa vision du concours dans les colonnes du magazine Télé-Loisirs.

Sylvie Tellier a "dépoussiéré le système"

Aujourd'hui à la tête de sa propre marque de prêt-à-porter baptisée Parisienne et alors, Miss France 2011 estime "être bien placée pour parler" du "changement dynamique" du concours de beauté depuis quelques années : "Le fait que Sylvie Tellier soit arrivée à la tête du Comité Miss France a été un réel changement pour le concours Miss France car elle avait à coeur de dépoussiérer le système et de le faire avancer dans le bon sens." Pour la femme de Juan Arbelaez, la directrice générale de la société Miss France fait passer la femme avant les critères de beauté et veut que ses miss soient "considérées comme des femmes sujets et non comme des femmes objets".

Un credo moderne qui entre totalement dans les convictions des femmes d'aujourd'hui mais qui malheureusement n'est pas encore perçu du grand public : "Dans l'inconscient collectif, Miss France représente la femme objet mais nous, les Miss, nous sommes en train de faire changer les choses, en continuant nos études après notre année de sacre, en travaillant plus que les autres... Mais je suis très positive sur le sujet car je pense que les moeurs sont en train d'évoluer dans le bon sens."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.