Laurent Ruquier et Catherine Barma brouillés : le point sur leur relation

Laurent Ruquier et Catherine Barma brouillés : le point sur leur relation
Catherine Barma et Laurent Ruquier lors du 69e Festival de Cannes, le 19 mai 2016.

Le 4 juillet 2020, sur France 2, l'émission On n'est pas couché tirait sa révérence. Une dernière emplie d'émotions et avec de nombreux invités, mais sur fond de brouille entre l'animateur Laurent Ruquier et sa productrice Catherine Barma. Le point sur leur relation actuelle.

En avril dernier auprès du Parisien, Laurent Ruquier donnait les raisons de l'arrêt d'On n'est pas couché. "C'est ma décision. Je l'ai prise en novembre dernier", confiait-il, ajoutant qu'il n'était pour autant pas fâché avec Catherine Barma, sa productrice depuis 20 ans.

Finalement, la fin de la collaboration entre ces deux géants du PAF se passe plus mal que prévue. Le 3 juillet, Le Parisien révélait en effet que Catherine Barma était "fâchée". Et à la question de savoir si une réconciliation était possible, l'animateur répondait : "Je m'en fiche, aujourd'hui. Je passe à autre chose."

L'heure de la "rupture"

Le lendemain, le journal a rencontré la productrice. Celle-ci a alors indiqué pourquoi elle digérait mal la décision de Laurent Ruquier. "Laurent avait envie d'autre chose. C'est un artiste, il a sa liberté. Je ne veux pas mettre d'affect là-dedans, ce sont justes des affaires. Mais l'annonce a été brutale", a-t-elle regretté avant de lâcher le mot "rupture" et d'ajouter : "Arrêter un programme c'est une chose. Mettre un terme à une si longue collaboration c'en est une autre."

Toujours selon Le Parisien, Catherine Barma et Laurent Ruquier ne se parlent plus que par avocats interposés. La première demande au second "de payer une partie des indemnités de licenciements de la quinzaine de salariés dont elle doit se séparer en juillet", écrit le journal. Et Catherine Barma de préciser que Laurent Ruquier n'était "pas juste animateur" mais aussi "coproducteur" d'On n'est pas couché.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.