Laurent Ruquier annoncé "mourant" : il s'indigne contre la presse à scandale

Laurent Ruquier annoncé "mourant" : il s'indigne contre la presse à scandale
Laurent Ruquier au photocall lors de l'enregistrement de l'émission On n'est pas couché à la Villa Domergue, lors du 70e Festival International du Film de Cannes, le 24 mai 2017.

Contrairement à ce qui a été annoncé dans un magazine people, Laurent Ruquier n'a pas été victime d'une "violente attaque cardiaque". Dans son émission Les Grosses Têtes, le 11 mai 2020, il a rassuré sur son état de santé et a fait savoir qu'il était très remonté par cette fausse information.

"France Dimanche me donne mourant. Je tiens à rassurer les auditeurs, je vais très bien ! Et toute ma famille qui m'a appelé ce week-end... 'Ah, ben t'es pas mort ?' 'Ben ça fait plaisir !'", a lâché Laurent Ruquier le 11 mai, sur les ondes de RTL. L'animateur, dont l'émission On n'est pas couché va bientôt s'arrêter, a de quoi être énervé. L'hebdomadaire Ici Paris (et non France Dimanche) a, en effet, insinué qu'il aurait été victime d'une "violente attaque cardiaque". "Tout ça parce que j'ai raconté que j'avais arrêté le squash !", s'est insurgé l'intéressé dans Les Grosses Têtes.

Laurent Ruquier prêt à attaquer en justice

"Mais ça fait six ans ! Ça fait six ans que j'ai arrêté le squash, et alors là ils titrent 'Violente attaque cardiaque pour Laurent Ruquier'", a poursuivi celui qui s'est récemment réconcilié avec Christine Bravo. "Ils ont choisi la photo la plus moche qui soit !", a-t-il ajouté, avant d'indiquer sur un ton plus léger, et en pointant ses chroniqueurs du doigt, qu'il allait enquêter pour trouver l'identité du "proche collaborateur" mentionné dans l'article.

Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, Laurent Ruquier a fait part de son intention d'attaquer Ici Paris en justice ainsi que tous les sites "qui colportent des rumeurs sur (sa) santé sans fondement aucun". "Je tiens à rassurer ceux qui m'aiment, quitte à décevoir les autres, je vais très très bien", a-t-il répété.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.